LE DROIT AU LOGEMENT POUR TOUS

LE DROIT AU LOGEMENT POUR TOUS

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
UL CGT Montélimar a lancé cette pétition adressée à Emmanuelle Wargon (Ministre chargée du Logement ) et à

La loi Elan va accentuer les inégalités, tout le monde ne pourra plus se loger convenablement.

-Non à la privatisation du logement
-Non à la hausse des loyers
-Non à la hausse des charges

  • Le « droit au logement pour tous », c’est désormais une source de profit !

Sommés de regrouper leurs offices, les bailleurs sociaux n’auront plus pour seul but de loger les habitants, mais auront l’obligation de revendre une partie de leur patrimoine à des groupes privés. Même les communes en manque de logements sociaux subiront cette amputation du parc social. On en reconstruira peut-être … mais plus tard, et plus loin…

  • Terminé le droit à un logement stable

Un « bail précarité », de 3 à 10 mois, pourrait remplacer progressivement le bail de 3 ans afin de concurrencer les locations courtes durées genre airbnb. Une aubaine pour les bailleurs, la précarité pour les locataires.

  • Finie l’accessibilité universelle ! 

Demain seuls 4% des logements seront accessibles aux personnes âgées et/ou handicapées, le quota de 10% ne s’appliquant plus. En limitant la part des logements neufs accessibles à ces personnes, celles qui ne pourront pas s’offrir les travaux nécessaires pour adapter leur logement seront condamnées à sortir du parc HLM ou à rentrer dans une structure médico-sociale. 

  • Plus de protection du patrimoine !

Dans les centres anciens, pour le bâti dégradé, l’architecte des bâtiments de France ne pourra donner qu’un avis de pure forme. Un centre-ville pourrait ainsi être démoli aux deux-tiers contre la volonté des services du patrimoine. Où est le bon sens alors que la beauté de notre urbanisation fait de la France la première destination touristique du monde ? 

  • Oubliée la qualité et l’habitabilité des logements ! 

Elle ne sera plus du tout un objectif. Cette loi n’obligera plus les contrôles des travaux par les offices. En outre elle favorisera l’achat par les bailleurs sociaux de logements conçus par des promoteurs. Un habitat à moindre coûts de moindre qualité.

  • Dehors les PME et les artisans de la construction !  

La loi réserve le marché aux grands groupes du BTP. Pourtant ce sont les artisans qui irriguent le tissu économique des territoires. En généralisant la conception-réalisation ou en dérogeant à l’interdiction du paiement différé, tous ces professionnels seront privés de l’accès aux marchés publics de proximité. En conséquence des dizaines de milliers d’emplois vont disparaître.

 

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !