Un plan d'urgence pour les écoles du 94!

0 a signé. Allez jusqu'à 1 500 !


Contre la catastrophe annoncée pour les écoles du Val de Marne

 D’abord, un constat de l’état de beaucoup d’écoles du département :

-       Des classes surchargées

-       Des enfants de plus en plus nombreux qui « pètent les plombs »

-       Une hiérarchie qui nous laisse nous débrouiller face aux difficultés et qui nous méprise régulièrement

-       De moins en moins de médecins scolaires

-       Des RASED clairsemés, qui gèrent un nombre croissant d’enfants, avec de vraies pathologies mentales qui ne relèvent pas de l’école

-       Une MDPH qui dysfonctionne, faute de moyens

-       Un manque criant d’AVS, qui aident à la scolarisation des enfants handicapés

-       La suppression des EVS, qui aidaient à la gestion administrative des écoles…

Les prévisions des effectifs pour la rentrée 2018-2019 ont été divulguées par la directrice académique. C’est la carte scolaire:

139275 enfants seront scolarisés dans les écoles du département :

Cela fait 2663 élèves supplémentaires.

172 ouvertures fermes de classes sont annoncées et 110 fermetures fermes.

Ce qui  laisse 62 ouvertures fermes.

Pour 2663 élèves supplémentaires, soit un-e enseignant-e pour 43 élèves !!

C’est vrai, 182 ouvertures de postes sont dédiées au dispositif 100% réussite (dédoublement des CP en REP et REP+ et des CE1 en REP+).

Mais 6230 élèves sont concernés, ce qui nécessite la création de 520 postes ! Il en manque donc 338 !

Il va donc falloir surcharger les classes pour accueillir tous ces enfants et permettre aux CP et CE1 des écoles prioritaires d’avoir des effectifs à 12 (en réalité, aucune n’est à 12 dans le département, contrairement à ce qui est dit).

C’est bien une véritable catastrophe qui se dessine.

Ca suffit ! Nous ne pouvons plus continuer comme ça !

Il faut un plan de recrutement massif d’enseignant-es pour les écoles du département, un plan d’urgence, qui réponde à l’urgence de la situation !

Exigeons les créations de postes pour des classes à 20 élèves maximum en zone banale et 16 élèves en éducation prioritaire.

Il faut pour cela créer 1925 postes d’enseignant-es, pas moins !

Et c’est grâce au soutien et aux actions conjointes des parents, des élu-es,des citoyen-nes, que nous allons obtenir des résultats, pour nos enfants et leurs familles.

Toutes les actions que nous pourrons mener doivent converger pour obtenir ce que l’Etat doit à ses enfants : un enseignement de qualité, le même pour tous et partout dans le pays !

Eric Charles, instituteur à Champigny (94)



Eric compte sur vous aujourd'hui

Eric CHARLES a besoin de votre aide pour sa pétition “Emmanuel Macron: Un plan d'urgence pour les écoles du 94!”. Rejoignez Eric et 1 327 signataires.