Non à ParcourSupercherie !

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


Alors que l'année dernière, Admission Post-Bac (APB) avait laissé 117 000 jeunes dans l'incertitude, Parcoursup a dépassé toutes les craintes : ce sont 400 000 jeunes qui n'ont aucun vœux acceptés suite aux premières attributions. Soit près de la moitié des lycéens et lycéennes ! Entre les innombrables bugs de la plateforme, celles et ceux sans réponses ou dans des listes d'attentes interminables, ou encore celles et ceux qui ont déjà tous leurs choix refusés, rien ne fonctionne. Et il faudrait que nous passions notre été à actualiser notre situation sans cesse, sous peine de se faire simplement rayer des listes si nous ne répondons pas en quelques heures ? C'est cela que le gouvernement appelle faire ses choix en toute conscience ?!

Le gouvernement a voulu faire passer le problème de l'université comme un problème technique dû à APB. Pourtant, la réalité est toute autre. Ces chiffres alarmants sont causés uniquement par un manque de places à l'université, lui même dû au manque de moyens dans l'enseignement supérieur : en 10 ans, le budget par étudiant n'a cessé de baisser, ce qui explique la catastrophe en cours.
Nous refusons d'être la génération sacrifiée. Celle qui ne pourra pas accéder aux études supérieures de notre choix du fait des politiques budgétaires injustes du gouvernement.

Nous exigeons :
- le retrait de la loi ORE instaurant la sélection à l'université
- un plan d'urgence pour la rentrée 2018 afin que chaque jeune puisse suivre la filière de son choix à l'université
- un investissement d'1 milliard d'euros par an dans l'enseignement supérieur pour faire face à l'augmentation démographique et assurer des études de qualité à chaque jeune
Nous ne nous laisserons pas faire par un gouvernement qui est prêt à sacrifier notre avenir pour le profit d'une petite élite !



Non à la sélection compte sur vous aujourd'hui

Non à la sélection a besoin de votre aide pour sa pétition “Emmanuel Macron: Non à ParcourSupercherie !”. Rejoignez Non à la sélection et 1 815 signataires.