La revalorisation des retraites agricoles ne peut plus attendre

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


Ensemble, exigeons l’adoption le 16 mai prochain de la proposition
de loi Chassaigne-Bello pour la revalorisation des retraites agricoles

Toutes les signatures recueillies seront portées en délégation au Conseil des ministres au matin du débat parlementaire le mercredi 16 mai 2018

Le groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste du Sénat redéposera pour adoption le 16 mai, à l’occasion de sa niche parlementaire, sa proposition de loi portant revalorisation des retraites agricoles, avec un minimum garanti de 85 % du smic agricole pour une carrière complète.


Cette revalorisation est une urgence tant les retraites agricoles sont faibles.
Cette proposition de loi a déjà été adoptée à l’unanimité à l’Assemblée nationale, à l’initiative de deux députés du groupe GDR, André Chassaigne député communiste, et Huguette Bello, députée de la Réunion. Elle aurait dû à son tour être adoptée le 7 mars au Sénat, à l’initiative du groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Ecologiste (CRCE). Ce texte avait été adopté à l’unanimité en Commission sénatoriale des affaires sociales.


Mais, pour faire obstruction et repousser son application hypothétique à 2020, le gouvernement a procédé à un coup de force le 7 mars, utilisant contre l’avis de tous les groupes du Sénat, l’article 44-3 de la Constitution qui porte la procédure dite « du vote bloqué » lui permettant de court-circuiter le Parlement et de renvoyer ce texte.


Le 16 mai, le groupe CRCE du Sénat inscrira à nouveau ce texte à l’ordre du jour du Sénat. Cette fois, il doit être adopté !


Pour empêcher un nouveau coup de force du gouvernement en exigeant l’abandon de l’utilisation de l’article 44-3, le monde agricole et tous ceux qui trouvent indigne le niveau des retraites agricoles doivent se mobiliser.



Fédération compte sur vous aujourd'hui

Fédération PCF 63 a besoin de votre aide pour sa pétition “Emmanuel Macron: La revalorisation des retraites agricoles ne peut plus attendre”. Rejoignez Fédération et 2 365 signataires.