la France ne doit pas être complice de crimes de guerre au Yemen

0 a signé. Allez jusqu'à 1 500 !


Au Yemen, une guerre silencieuse se joue actuellement, loin des regards. Combien de temps encore allons-nous fermer les yeux sur les atrocités commises par une coalition sans foi ni loi ?

Nos dirigeants, si prompts à parler des droits humains et des libertés devant les médias n’ont-ils pas l’humanité de dénoncer les atrocités vécues par des millions de personnes au Yemen ?

Au Yemen, un enfant meurt toutes les dix minutes, selon l’ONU.

L'Arabie Saoudite bombarde depuis 2014 le Yemen. Cette opération est illégale et constitue une violation grave des Conventions de Genève : les bombes de la coalition saoudienne ciblent des hôpitaux, des écoles et des quartiers résidentiels.

Et le bilan humain de cette guerre est très élevé : plus que 9 000 civils ont été tués, 9 500 blessés.

La France, comme d’autres pays, est complice des atrocités commises au Yemen. 

La vente d’armes à l’Arabie Saoudite rend en effet les pays occidentaux complices des crimes de guerre et de violations du droit international humanitaire.

Un nouveau contrat de 670 millions de dollars d’armements à été conclu entre Donald Trump et le prince Mohammad bin Salman. Un autre de 10 milliards de livres a été conclu lors de la visite du monarque saoudien au Royaume-Uni.

N’en ont-ils pas déjà assez fait ? Peut-on décemment conclure des accords commerciaux avec des criminels de guerre ?

Après ses visites à Londres et à Washington, Mohammad bin Salman se rendra à Paris entre le 9 et le 11 avril, dans le même but : conclure des contrats d'armements. Plusieurs pays comme l’Allemagne ont décidé d’arrêter de vendre des armes potentiellement utilisées contre la population yéménite.

Nous, militants des droits humains, estimons que la France viole le traité sur le commerce des armes, que la France est complice des crimes de guerre.

Nous appelons le peuple français à prendre position et à agir rapidement : le pays des droits de l’Homme doit immédiatement arrêter de vendre des armes utilisées pour violer le droit international humanitaire et pour tuer des civils au Yemen.

 

Agissons vite ! Mobilisons-nous !

Ne collaborons pas avec le criminel de guerre Mohammad bin Salman et préparons-lui un accueil comme il se doit pour sa visite à Paris.



Time to compte sur vous aujourd'hui

Time to SAVE YEMEN a besoin de votre aide pour sa pétition “Emmanuel Macron: la France ne doit pas être complice de crimes de guerre au Yemen”. Rejoignez Time to et 1 001 signataires.