Féminicides: arrêtons le massacre !

0 a signé. Prochain objectif : 2 500 !


Dans une tribune publiée ce dimanche 30 juin dans le Journal du Dimanche, l'ex magistrat de Douai, Luc Frémiot, qui s'est toujours battu farouchement contre les violences conjugales, tire un « constat de non assistance de personnes en danger », à propos des 70 féminicides perpétrés en France depuis le 1er janvier 2019.

Il interpelle Madame Schiappa, et Mr Castaner qu'il traite de « professionnels du bavardage ». Il demande si Mme Belloubet se sent concernée.

Il souhaite que les Inspections Générales des Ministères de l'Intérieur et de la Justice reviennent sur les 70 situations : les plaintes ont-elles été reçues par les services de police ou de gendarmerie ? Sinon, pourquoi ? Une enquête a-t-elle été diligentée ? Sinon, pourquoi ? Quelles suites ont été données par le procureur ?

Il préconise de sanctionner sévèrement les auteurs de dysfonctionnements.

Nous soutenons totalement cette démarche et souhaitons sa mise en œuvre immédiate.