Autisme virtuel, ce fléau imaginaire. Le combat continue.

0 a signé. Allez jusqu'à 5 000 !


Mesdames, messieurs ,


Vous connaissez sûrement l’autisme, cette grande cause qui en est à son 4ème plan. Ou peut être ne connaissez-vous le sujet que de très loin, de ce que vous entendez dire, de ces derniers articles ou vidéos passés par votre smartphone, ou encore ce fabuleux reportage vu à la télé sur FRANCE 2? Dans ce cas il y a déjà un problème n’est ce pas? Un outil causant l’autisme, utilisé pour sensibiliser à celui ci? Mince alors.


Un médecin de PMI affirme publiquement que l autisme est un trouble dû à l’exposition aux écrans. Elle affirme un lien entre une exposition massive et précoce aux écrans et la survenue de troubles de l autisme (rappelons que autisme et troubles de l autisme c’est la même chose) et cela sans aucune preuve scientifique. Elle a inventé l’autisme virtuel.


https://www.youtube.com/watch?v=9-eIdSE57Jw

https://www.youtube.com/watch?v=U4aVVUkBPVc


Pourtant, d’après les dernières études, l’autisme est un trouble neuro développemental, on NAÎT avec on ne le DEVIENT pas par écran interposé.


Jusqu’à preuves du contraire (c’est à dire étayés par des études scientifiques validées) l’autisme n’a aucun lien avec les écrans.


https://www.gynger.fr/ecrans-et-autisme-des-chercheurs-reagissent/

https://www.nouvelobs.com/rue89/rue89-nos-vies-connectees/20170621.OBS1034/ecrans-et-autisme-la-these-farfelue-et-virale-d-un-medecin.html


De plus, ce médecin va à l’encontre du code de déontologie de médecine notamment de :


- L’article 13 (artiCLE r.4127-13 Du CSP)

Lorsque le médecin participe à une action d’information du public de caractère éducatif et sanitaire, quel qu’en soit le moyen de diffusion, il doit ne faire état que de données confirmées (où sont les données confirmées?), faire preuve de prudence (elle affirme sans aucune prudence que les écrans rendent autistes!) et avoir le souci des répercussions de ses propos auprès du public (a-t-elle pensé aux répercussions très néfastes? Non!). Il doit se garder à cette occasion de toute attitude publicitaire, soit personnelle, soit en faveur des organismes où il exerce ou auxquels il prête son concours, soit en faveur d’une cause qui ne soit pas d’intérêt général.


- L’article 14 (artiCLE r.4127-14 Du CSP)

Les médecins ne doivent pas divulguer dans les milieux médicaux un procédé nouveau de diagnostic ou de traitement insuffisamment éprouvé sans accompagner leur communication des réserves qui s’imposent. Ils ne doivent pas faire une telle divulgation dans le public non médical.

Où sont les études scientifiques affirmant que l’autisme peut être dû aux écrans?Oups il n’y en a pas.


Ce médecin met en danger nos familles et nos enfants en faisant de la diffamation et de la désinformation. Plusieurs écoles et crèches relaient déjà cela soit par écrit soit oralement (voir bas de page) le lien permettant d’affoler les familles quant aux liens entre autisme et écran, le replay de l’émission “envoyé spécial” en somme..

Avec l’ère du numérique et des réseaux sociaux, tout circule très/ trop vite .

Ce genre d’affirmations causent énormément de tort à notre position qui n’est déjà pas évidente.

L’ère de la mère frigidaire et du parent coupable est encore bien trop inscrit dans les mœurs sans avoir encore se justifier.

 

Il serait de bon ton, que les choses restent en accord avec les recommandations de la HAS, des différents plans autisme, et des combats que chaque personne concernée mènent de front .


Vous savez, s’il suffisait d’éteindre un écran pour récupérer un contact avec son enfant, le voir progresser, récupérer un quotidien et une vie lambda , promis on jetterai nos écrans sur le champs!

Ce n’est pas le cas, personne ne guérit de l’autisme, on apprend juste à l’apprivoiser et vivre avec. Et si vous saviez à quel point la différence est belle.


Néanmoins ce qui est certains, c’est qu’avec ce genre de supposition, les diagnostics, les vrais, seront encore retardés car on attendra de voir passer un miracle qui n’arrivera pas.

La vérité c’est que notre vie est un combat incessant et qu’à cause de « médecin » comme cette personne nous sommes de nouveau mis en cause, pointés du doigts. Et le pire dans tout ça, c’est que le commun du mortel ne cherche pas les vraies informations tant qu’il n’est pas concerné.

Les délais sont longs , l’errance médicale est toujours d’actualité, vous devriez le savoir , une prise en charge précoce permet d’obtenir des améliorations.

Mais si les médecins aujourd’hui rendent de nouveau les parents coupables avec le diabolique écran , nous n’aurons plus 50 ans de retard mais bien plus..

Savez-vous quand même que les écrans pour les autistes et leurs familles peuvent être d’un grand secours ? Si les écrans n’existaient pas, nous aurions pour certains de gros soucis pour communiquer avec nos enfants car bons nombres d outils très reconnus et recommandés sont mis à disposition sur des écrans.

Savez vous que ce genre de diffamation peut faire croire aux parents qui culpabilisent déjà qu’ils sont réellement coupables? Ce genre de diffamation est cause de suicide bien trop souvent.

Savez-vous que ces désinformations brisent des familles? Que des enfants sont retirés à leurs parents?

Savez vous que certaines personnes fragiles , tomberont de trop haut lorsqu’elles s’apercevront que, non éteindre la télé et autres écrans ne résoudra pas leurs problèmes ?

Où va mener cette désinformation? Cela va mener à des enfants autistes sans diagnostics parce que les médecins diront que ce sont les écrans responsables des troubles. Un autiste non diagnostiqué n’aura pas une prise en charge adaptée. Faute de prise en charge adapté, il sera juste catalogué comme un fou et placé pour une vie entière d’errance et de médication forcée en hôpital psychiatrique.


Face à toute les menaces que représente cette personne,qui visiblement, n’a aucune connaissance en autisme, qui ne respecte pas le code de déontologie de médecine et qui représente un réel danger, nous parents concernés et informés demandons à ce que des sanctions exemplaires soient prises à l’encontre de ce médecin de PMI.

Mais aussi qu’une obligation de formation soit faite au sein des structures telles que les PMI, car en général c’est à cause d’eux que nos ennuis commencent.

Les parents bleus.

 



Les parents bleus compte sur vous aujourd'hui

Les parents bleus a besoin de votre aide pour sa pétition “Emmanuel Macron: Autisme virtuel, ce fléau imaginaire. Le combat continue.”. Rejoignez Les parents bleus et 3 084 signataires.