Pétition fermée

Permis à 2 vitesses... Tous droit dans le mur !

Cette pétition avait 1 771 signataires


Le délégué interministériel à la Sécurité Routière, Emmanuel Barbe, a présenté le 17 février 2016 les nouvelles questions de l’épreuve du code de la route.

Prévu pour le 18 avril 2016, le changement de l’ETG (Examen Théorique Général) passant par de nouveaux thèmes devrait être appliqué à compter de cette date .

Mais les auto-écoles n'ont pas été associées et demandent par conséquent, un droit de regard sur les nouvelles questions de l’examen afin d’être certaines que de nombreux candidats n'échoueront pas. A ce jour, les éditeurs ne sont pas prêts à fournir les outils pédagogiques. Un candidat met 4 mois environ à être formé. Il est donc certain qu'un nombre conséquent sera recalé. Le gouvernement met la charrue avant les bœufs ! Il faut éviter les dérives!

Mr Bernard Cazeneuve, ministre de l'intérieur, a décidé l'externalisation du code de la route. En clair chaque candidat devra s'inscrire personnellement auprès d'opérateurs privés. Les lieux d'examen n'étant pas encore dévoilés, combien de kilomètres devront-ils parcourir pour passer cette épreuve ? Mais les auto-écoles ne doivent pas être exclues, ce sont elles qui assurent la formation des candidats ! Le risque étant qu'un grand nombre de candidats tente sa chance" et donc qu'une répétition de présentations ait lieu, ce qui aura un impact sur le prix final du permis !!

L'enseignement de la conduite est un métier, nous suivons les candidats durant toute leur formation.

Les enseignants de la conduite sont titulaires d'un diplôme d'état garantissant des compétences ainsi que la sécurité des candidats. Être un bon conducteur passe par l'apprentissage du code de la route et de la pratique. Nous évaluons les élèves dès la formation en salle. L'apprentissage ne passe pas uniquement par un livre de code ou une web formation, nous travaillons également sur le comportement des candidats.

Nous demandons un délai supplémentaire afin d'éviter un grand nombre d'échecs au code de la route, ainsi que la possibilité d'une inscription collective au nom des auto-écoles, comme c'est le cas pour le moment. Nous demandons plus de transparence sur l'organisation du futur examen ( lieu, contrôles des centres évaluateurs ...)

La présence de l'enseignant est un gage de suivi et de soutien pour assurer la connexion entre l'enseignement théorique et pratique du futur automobiliste . Le continuum éducatif (formation continue) permet depuis des décennies la réduction des risques routiers !!! Ce coût social n'est pas tolérable . La sécurité routière passe par l'information, la répression et la FORMATION !!



Marie compte sur vous aujourd'hui

Marie BERNA a besoin de votre aide pour sa pétition “Emmanuel Barbe: Permis à 2 vitesses... Tous droit dans le mur !”. Rejoignez Marie et 1 770 signataires.