Maintien de la qualité et du nombre des TGV sur la ligne Metz - Paris

0 a signé. Allez jusqu'à 5 000 !


La SNCF méprise ses usagers mosellans


Le 9 décembre, après avoir menti aux journalistes par voie de communiqué de presse, en réponse aux inquiétudes d'un sénateur, sans aucune concertation avec les collectivités qui ont financé la ligne à grande vitesse (département, région...) et encore moins avec les associations d'usagers, la SNCF a modifié le cadencement des TGV de la ligne Metz-Paris.

Par d'habiles arguments, elle fait passer pour des progrès la suppression de trains, l'allongement des creux de desserte et le remplacement des TGV par des trains low cost qui sont presque constamment surbookés.

Ainsi, dans le sens Metz vers Paris :

- Le train de 8h56, pourtant très utilisé, a purement et simplement été supprimé par la SNCF. Cela oblige les usagers de ce train à se reporter sur celui de 7h26, fréquemment surbooké plusieurs jours à l'avance, ou à se rendre à Nancy.
- De même le train de 19h50 a disparu au profit d'un OUIGO à 20h12 mais pour lequel il faut être sur le quai au minimum 30 minutes avant le départ du train... Quel progrès !
Metz devient ainsi l’agglomération la plus mal desservie sur l’ensemble du Grand Est avec seulement trois trains vers Paris dans la fourchette horaire de 6 h à 9 h, essentielle aux déplacements d’affaires comme de loisirs.

Dans le sens Paris vers Metz :

- Le train de 8h40 est transformé en OUIGO.
- Le train de 16h40 est transformé en OUIGO et avancé à 16h10.
- En conséquence, le train de 17h40 est le plus souvent surbooké et plus « réservable » quelques jours avant son départ.

Il n'y a plus que deux trains directs en fin de journée après 18h :
• Le train direct de 18h40 est maintenu, souvent surbooké, MAIS celui de 19h40 a disparu, remplacé par un train à 20h13.
• Le train direct de 20h40 disparaît sauf à prendre une correspondance via Nancy qui amène le voyageur à 23h30 en gare de Metz !

Rappelons que les billets OUIGO peuvent être achetés uniquement sur internet, qu'il est impossible de réserver une place et d'acheter un billet en gare au dernier moment, qu'il faut être présent sur le quai au moins 30 minutes avant le départ du train...

Quand nous savons que près de 30 % des Français ont des difficultés avec les démarches et achats numériques, nous sommes en droit d'attendre qu'un opérateur de services publics prenne des dispositions pour accompagner les usagers et non pour les dissuader par la complexification des procédures. En outre les abonnements et les cartes de réduction SNCF ne s'appliquent pas sur les trains OUIGO. Rappelons également que les voyages SNCF sur la ligne Grand Est sont parmi les plus chers des lignes "grande vitesse".



Aussi nous, habitants de Moselle, citoyens comme élus, qui avons financé la ligne TGV Est, nous exigeons du respect de la part de la SNCF et une véritable concertation sur le cadencement des trains vers Paris.

Nous attendons de la SNCF qu'elle remette en place le train de 8h56 (Metz – Paris), de 16h40 et de 19h40 (Paris – Metz). Nous attendons qu'elle propose aux associations d'usagers et aux élus une réunion de concertation dans les plus brefs délais.

PREMIERS SIGNATAIRES :

Jean-Marc TODESCHINI, sénateur de la Moselle, ancien Ministre ; Patrick WEITEN, président du Conseil Départemental de la Moselle, ancien député ; Jean-Marie MIZZON, sénateur de la Moselle, président de l’association départementale des Maires Ruraux ; François GROSDIDIER, sénateur de la Moselle ;  Jean-Louis MASSON, sénateur de la Moselle, conseiller départemental ; Nathalie GRIESBECK, députée européenne ; Dominique GROS, maire de Metz, conseiller départemental ; Jean-Luc BOHL, président de la Métropole de Metz, Premier vice-président de la région Grand-Est, maire de Montigny-lès-Metz ; Céleste LETT, président de l'association des Maires de la Moselle, maire de Sarreguemines, ancien député ; Pierre CUNY, maire de Thionville, président de la communauté d'agglomération Portes de France - Thionville ; Sébastien KŒNIG, conseiller départemental, président de groupe au Conseil Départemental de la Moselle...

-----------

Patrick ABATE, maire de Talange, vice-président de la communauté de communes Rives de Moselle ; Anne BELLO, présidente du Pôle Thermal d'Amnéville-les-Thermes, directrice de Thermapolis et Villa Pompéï ; Michèle BEY, conseillère départementale de la Moselle, conseillère municipale de Florange ; Roger BRIESCH, syndicaliste, ancien président du Conseil économique social et environnemental européen ; Daniel CALCARI-JEAN, conseillère départementale, maire-adjointe d'Amnéville-les-Thermes ; Christian ECKERT, ancien Ministre, ancien député ; Fabien DI FILIPPO, député de la Moselle, conseiller municipal de Sarrebourg ; Evelyne FIRTION, conseillère départementale de la Moselle ; Francis FLAMAIN, président de la fédération de la Moselle de la Ligue contre le Cancer, administrateur national de la Ligue ; Marie-Thérèse GANSOINAT-RAVAINE, maire de Verny, vice-présidente de la communauté de communes du Sud Messin ; Eric HASSAN, chef d'entreprise, directeur de l'hypermarché Auchan de Semécourt, ancien président du Medef Lorraine ; Christine HERZOG, sénatrice de la Moselle ; Simone HISLER, chef d'entreprise, PDG des librairies Hisler ; Marie-Louise KUNTZ, vice-présidente du Conseil Départemental de la Moselle, conseillère régionale Grand-Est ; Michel LIEBGOTT, président de la communauté d'agglomération du Val de Fensch, maire de Fameck ; Edouard MARTIN, député européen ; Vincent MATELIC maire de Rosselange, vice-président de la communauté de communes du pays Orne-Moselle ; Aziz MEBARKI, chef d'entreprise, éditeur, directeur des publications L'Estrade et Bonnes Terres ; Yves MULLER, maire de Marange-Silvange, vice-président de la communauté de communes du pays Orne-Moselle ; Philippe PIOT, maire de Sorbey ; Raphaël PITTI, médecin urgentiste, médecin humanitaire ; Hervé PRITRSKY, président départemental d'une fédération d'éducation populaire, administrateur national ; Denis ROBERT, journaliste, écrivain, documentariste ;  Patricia SALLUSTI, conseillère départementale, maire-adjointe de Metz ; Claude SCHÄFER, vice-président de la communauté d'agglomération de Saint-Avold, maire-adjoint de Macheren ; Rémi SCHWENCK, maire de Rettel, vice-président de la communauté de communes Bouzonvillois Trois Frontières ; Pierre SINGER, directeur du Parc Animalier de Sainte-Croix ; Patrick THIL, conseiller régional Grand-Est, conseiller municipal de Metz ; Brigitte VAÏSSE, conseillère municipale de Thionville, conseillère régionale Grand Est...

Mais aussi :
Jean-Marie FINK, retraité des mines de fer de Lorraine ; Paul HODGSON, conseille municipal de Kemplich ; Claude LALLIER, adjoint au maire de Talange...