Contre la dégradation des conditions de travail dans l'établissement Raymond Loewy!

Contre la dégradation des conditions de travail dans l'établissement Raymond Loewy!

0 a signé. Prochain objectif : 2 500 !
Quand elle atteindra 2 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !
Cité RAYMOND LOEWY a lancé cette pétition adressée à Ecole Raymond Loewy

La cité scolaire est en galère, Raymond est en colère!

Par cette pétition, nous souhaitons alerter l'opinion sur la situation critique que vit actuellement la cité scolaire Raymond Loewy située à La Souterraine, en Creuse. 

Depuis la rentrée scolaire 2021, l'établissement souffre d'un manque cuisant de moyens, de locaux dignes et de personnels. 

En effet, dès le mois de juin 2021, nous apprenions le départ et/ou la mutation de nombreux personnels administratifs et encadrants : Principal-adjoint, CPE du collège, quasi-totalité de l’équipe d’AED sur le collège, agent-comptable, secrétaire de direction, Proviseur, sans compter le poste de DDFPT non-pourvu depuis septembre 2020. Comment prévoir une rentrée sereine dans ces conditions ? 

Comme nous pouvions nous y attendre, la rentrée fut catastrophique. La Proviseure-adjointe, seul personnel de direction connaissant l’établissement, a dû être arrêtée dès septembre pour épuisement professionnel. Elle ne fut remplacée qu’en janvier, par une enseignante faisant-fonction venant d’un autre établissement. Dans le même temps, le secrétaire de la scolarité, épuisé d’avoir dû compenser les absences de nombreux personnels administratifs, était mis en arrêt. En septembre, en prenant ses fonctions, notre Proviseur a dû lui-même entreprendre les démarches pour recruter un Principal-adjoint. Pendant cinq mois, il n’a cessé d’alerter le rectorat de l’Académie de Limoges au sujet de l’impossibilité de faire fonctionner l’établissement en raison du manque incessant et croissant de ressources humaines. Ses appels sont restés vains. Cela l’a contraint à cesser ses activités, le 28 janvier, afin de préserver sa santé. 

Nous ne pouvons plus ni ne voulons continuer à travailler en subissant de tels dysfonctionnements. Le mal-être accumulé n’est plus supportable! Cette situation de crise était pourtant largement prévisible et ne relève que de l’incurie des services de la Région, du Rectorat et du Ministère. Cette dernière génère un climat général de souffrance insupportable et de mise en danger des usagers. Cette maltraitance institutionnelle a assez duré!

Quel gâchis, au regard de la qualité de l’enseignement et des formations dispensées dans notre établissement, de la Sixième à Bac +5. La cité scolaire est réputée au niveau national pour ses filières d’arts appliqués et le pôle supérieur de Design, le seul de la région Nouvelle-Aquitaine. 

Dans un milieu rural tel que le nôtre, une cité scolaire constitue un poumon et une force vive indispensables à la vitalité et au dynamisme de son territoire. Notre action pour refuser les entraves au bon fonctionnement de notre établissement réunit à la fois toute la communauté éducative, les familles et de nombreux élus locaux, dans un même combat solidaire. 

Face à ce contexte inédit et oppressant, tous les personnels, les parents d’élèves et les étudiants se mobilisent pour réclamer des conditions de travail dignes! Il est plus qu’urgent que l’établissement puisse enfin retourner à ses préoccupations premières : un enseignement de qualité avec un accueil décent pour tous les élèves et étudiants. 


Le collectif "Raymond en colère”. 

 

Facebook : @raymondengalere

Instagram : @raymond_en_colere

0 a signé. Prochain objectif : 2 500 !
Quand elle atteindra 2 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !