Pour une France championne du Monde... du respect ! Stop aux agressions sexuelles

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


Monsieur Le Graët, Président de la Fédération Française de Football, 

Monsieur Deschamps, Entraîneur de l'équipe de France, 

Monsieur Lloris, Capitaine de l'équipe de France, 

Messieurs  Areola, Dembélé, Fekir, Giroud, Griezmann, Hernandez, Kanté, Kimpembe, Lemar, Mandanda, Matuidi, Mbappé, Mendy, Nzonzi, Pavard, Pogba, Rami, Sidibé, Thauvin, Tolisso, Umtiti, Varane,


Bravo !


4 buts pour la France, 2 pour la Croatie. A la 90ème minute de cette finale de coupe du Monde, ce 15 juillet 2018, c’est tout un pays qui bondit de joie : hommes, femmes, enfants, jeunes et vieillards. Vous avez gagné, on a gagné ! 20 ans après, la France est pour la seconde fois championne du Monde. Sur les Champs-Elysées, et comme partout en France, c’est la liesse populaire, l’euphorie. La foule hurle de fierté, les églises sonnent pour votre victoire, les stations de métro sont renommées en votre honneur. A l’Elysée le 16 au soir, vous faîtes briller les yeux des enfants qui ont eu le privilège de pouvoir toucher cette coupe du doigt. Toute cette fête, c’est grâce à vous, c’est la vôtre, c’est la nôtre, celle de tous les Français. Hommes et femmes. C’est la fête ! Oui, mais…


Cette fête a été gâchée pour de nombreuses femmes, qui sont descendues, elles aussi, dans les rues, comme les hommes, pour chanter, pour exprimer leur joie, pour fêter avec vous cette heureuse victoire. Pour un certain nombre d’entre elles, la fête s’est transformée en cauchemar, en témoignent les nombreux tweets, relatant les agressions sexuelles qu’elles ont subies, et qui ne sont probablement que la partie émergée de l’iceberg. Par qui ont-elles été agressées ? Par des hommes, ivres de joie et d’alcool, supporters de la première ou de la dernière heure. Pour ces hommes, honorer votre exploit s’est traduit par le fait de coller, de toucher, de caresser, d’embrasser des femmes, sans leur consentement.


Je suis une jeune citoyenne de 23 ans. Comme tant d’autres femmes, je me suis réjouie pour vous, grâce à vous, pour la France. Mais aujourd’hui, je pense à ces femmes qui ont été malmenées. Ces hommes qui les ont blessées dans leur intégrité physique, ou qui leur ont fait peur par un comportement irrespectueux et violent, faisaient la fête en votre honneur, et ils ont gâché cette fête. Ces hommes sont vos fans, vos supporters. Après l’affreuse Saint Sylvestre à Cologne en 2016, après le scandale Weinstein en 2017, après tous ces combats petits et grands des femmes au quotidien dans le monde entier pour que leur vie ne soit plus assombrie par de tels actes, comment pourriez-vous ne pas vous prononcer pour condamner ces comportements inadmissibles ? La  France est championne du Monde… de football. A quand championne du Monde… du respect ?


L’année prochaine aura lieu, en France, la coupe du Monde féminine de football. J’espère que les Bleues remporteront aussi la coupe, que vous allez leur témoigner vos plus fervents encouragements, et que dans un an, on revivra cette même effervescence, cette même immense joie. Hommes et femmes. Ensemble. Et sans violences sexuelles !


Les femmes aiment le foot, regardent le foot, jouent au foot. Ces femmes sont nos soeurs, nos amies, nos meilleures potes, nos mères, nos compagnes, nos enfants. Elles sont vos soeurs, vos amies, vos meilleurs potes, vos mères, vos compagnes, vos enfants. Elles sont venues fêter votre victoire. Elles ont le droit de se sentir en sécurité dans la rue, dans les espaces publics. Si vous êtes les champions de tous les Français, et de toutes les Françaises, vous ne pouvez pas abandonner vos supporters féminines, ne pas condamner leurs agresseurs. Vous devez montrer l’exemple, et rappeler que les mots les plus importants de cette Coupe du Monde et de toutes les autres à venir, avant même “Victoire”, restent “Respect” et "Tolérance".


Ayez ce courage.

Ces femmes vous ont acclamés, vous le leur devez.


Parce que nous avons toutes et tous envie de fêter les prochaines victoires sans que les femmes, ni personne d'autre, ne se sentent en danger, on compte sur vous pour faire passer le message à vos fans.


Merci les Bleus !



Lauriane compte sur vous aujourd'hui

Lauriane B. a besoin de votre aide pour sa pétition “Didier Deschamps: Pour une France championne du Monde... du respect ! Stop aux agressions sexuelles”. Rejoignez Lauriane et 675 signataires.