Non à l'expulsion de Choupinette

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


1997 à 2013 Suite à un accident de la vie professionnelle, Choupinette et son mari ont survécu pendant 16 longues années sans domicile fixe, dans des conditions extrêmes, sans électricité, sans eau et sans téléphone.16 années passées successivement dans un mazet de vigne de 10m2, un abri de jardin, deux épaves de caravanes et une friche industrielle aux toits en amiante. Pas de douche, ni de WC, à cuisiner les bottes aux pieds pataugeant dans la boue à la lueur d'une bougie, faire leurs besoins accroupis sous un parapluie pendant les orages. Ni frigo, ni télé, ni four, ni éclairage et pas de vrai lit, ni de table et de chaises pour les repas. 16 années privés de toutes leurs affaires, souvenirs, vêtements, bibelots, vaisselle, livres et autres nombreux objet de la vie courante, stockés dans des cartons sous une remise. Ayant toujours respecté les règles, les directives, induits en erreur et promenés dans les méandres institutionnels pendant des années, à l'aube de la retraite, 63 et 64 ans et avec légitimité ils ont dit STOP. Toutes les affaires stockées ont été vendues, vaisselle, livres, meubles, frigos, congélateur, insert et convecteurs, tondeuse et outils de jardin, clapiers à lapins, poulailler, véhicule, épaves de caravanes, ancien mobil home, bibelots, matériel et matériaux divers....Grâce aux 60 donateurs et la participation de trois fournisseurs, une scierie, Leroy Merlin et un Big Mat, qui ont participé à leur manière, ils ont accédé aux matériaux nécessaires pour auto-construire ce refuge de 40m2 à l'apparence d'un petit chalet. Ils ont réhabilité cette parcelle abandonnée depuis plus de 60 ans en plantant un verger, un jardin de petits fruits, un potager, une prairie et des fleurs. Enfin à l'abri du froid et de la pluie, du vent et de la poussière, dormir dans un vrai lit, prendre leurs repas assis sur une chaise autour d'une table. Pouvoir cuisiner sereinement et ouvrir 16 ans après le reste de leurs cartons et récupéré le reste du mobilier. Aujourd'hui Choupinette peut recevoir ses enfants et petits enfants, fêter Noël sous un toit familial. Elle a enfin le pouvoir d'exister chez elle, d'admirer ses fleurs, cueillir ses légumes, elle a ses arbres, ses rochers et ses chansons dans sa maison, La Maison de Choupinette "JEVILAMAVIE".
Aujourd’hui, Le Maire de ROSIS 34610, Jacques Mendes et son Conseil municipal, INTERDISENT l’accès à l’eau, au téléphone et à l’électricité, pourtant, le tout à proximité et assigne Choupinette en justice pour que « DISPARAISSE » son refuge, son abri, son toit, sa maison, ses affaires et la renvoie à la rue (ou elle a passée 16 années de sa vie) ! Alors qu'elle est chez elle.
Ils évoquent, que le petit paradis de Choupinette, " ENTACHE l’esthétique paysagère du site ».
Le Maire a usé de critères mensongers et d’allégations farfelues.
Des agressions écrites, des photos prises à leur insu, des menaces orales font que Choupinette est fatiguée, mais elle se bat malgré toutes les épreuves endurées, elle est fatiguée de devoir se défendre et lutter pour être enfin sereine chez elle, sa cardiopathie sévère est mise à mal avec cette lutte épuisante.
Soutenez CHOUPINETTE et manifestez votre indignation.
Pour ne pas retourner une 17ème année à la rue.
Merci, Grand merci à tous et toutes



Choupinette compte sur vous aujourd'hui

Choupinette JEVILAMAVIE a besoin de votre aide pour sa pétition “Daniel de Rosis: Non à l'expulsion de Choupinette”. Rejoignez Choupinette et 521 signataires.