Statut de la cour pénale internationale

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


  D’après les statues de la cour pénale internationale de Rome signé le 17 juillet 1998 ratifié et signé par la France ce même jour. D' après l'article 7 de ce traité:

Crime contre l'humanité commis par le président Macron et son ministre de l’intérieur. Ces actes sont commis dans l'intention de nous détruire par une attaque généralises   systématique par  des CRS contre la population civile  Française avec l'aide de Flash ball  et de LBD et de matraques. En connaissance de ces attaques répétés  visant a nous exterminés et nous emmenés  de force par ces mêmes individus CRS ils  transportent  cette meme  population,avec grande  violence et avec les tirs.  Puis   des d'emprisonnements illicites,  forme de privation de la liberté physique au seul profit d'une politique pernicieuse.

Torture Flasf ball Lbd , coups de la part des CRS (Vidéo a la demande)pour des seuls motifs politique.Des actes inhumain  tirés a 5 mètres de l'individu, des attaques en règle contre la population civile.

Actes inhumain 10 morts plusieurs mains arrachés et une dizaine d'éborgnés,des centaines de blessés tout simplement pour que nous poursuivions une politique que nous réprouvons en affamant les pauvres et en donnant aux riches.

Par extermination on entend le fait d'exercer sur une personne ou l'ensemble du peuple a des fins d'exploitations la politique que nous reprouvons .

Par persécution on entend le déni  international et grave  des droits fondamentaux en violation du droit international. pour des motifs liées a l'identité d'un groupe en l’occurrence les gilets jaunes et de la collectivité qui en fait l'objet en nous persécutant 

Par Aparthey on entends le cas ou des personnes sont arrêtes, détenues,et enlevés par cette organisation politique .En l’occurrence les CRS qui enlèvent des manifestants sous les ordres de Monsieur Castaner. Avec l'autorisation du chef de l'état....Ceux ci refusent ensuite d’admettre que ces personnes sont privés de liberté.

Interdiction partielle de manifester, interdiction de faire des groupe sous peine d’être arrêter. Nous sommes rentrés en dictature et nous subissons l oppression, il n y a plus de démocratie, nous ne pouvons plus nous exprimer librement sur les réseaux sociaux sous peine de censure  . Nous demandons a Monsieur Larché  Gérard sénateur et président du sénat d'invoquer l'article 68 de la destitution de monsieur Macron.

Au bon soins du procureur

Juliette Delaforest.....Une gilets jaune

LE PEUPLE  FRANCAIS OPPRIMÉS 


Voulez-vous partager la pétition ?