Coronavirus, les éboueurs de société privé sont les grands oubliés!

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !


Le confinement en France est tombé. Cependant, les éboueurs sont totalement oublié. Leur encadrement dont les sociétés privés sont en télétravail, et ils n'ont pas organisé correctement le matériel de protection : ni masque, ni gel hydroalcoolique, ni combinaison jetable.

Regardez les éboueurs ramasser les poubelles et demandez-leur, le matin quand ils passent, pour savoir ce qu'il en est de leurs conditions de travail.

S'ils arrêtent le travail, ce qui risque d'arriver très vite si leur entreprise ne prend pas ses responsabilités, les conséquences sanitaires vont être terribles.

Ces agents peuvent être infectés par le virus et devenir contaminant. Leurs angoisses sont immense et n ont pas accès au dépistage, c'est essentielle et cela doit être automatique. 

Ils sont en contact quotidiennement avec les déchets, les mouchoirs infectés, les masques à usage unique.

Tout le monde ne jette pas ses mouchoirs dans des sacs fermés dans la poubelle marron. Certains utilisent la poubelle jaune pour les mouchoirs, ce qui expose les éboueurs à ces mouchoirs jetables. Qui pense à eux ? Qui a pensé à instauré cette mesure dans les campagnes et spots TV des gestes barrière ? 

Les éboueurs continuent de travailler à leurs risques et périls. S'ils exposent leurs problèmes à leur encadrement, ils risquent de perdre leur travail, mais la tension monte et il est probable qu'un grand nombre d'éboueurs en viennent à exercer leur droit de retrait quand d autres tombent malade dans leurs équipes. 

À nous de les encourager, nous devons les soutenir afin qu'ils continuent à travailler dans de bonnes conditions et en sécurité. Une compensation de salaire comme dans le secteur alimentaire doit leur être attribué. 

Solidarité totale avec les éboueurs,  ils sont totalement oubliés et en bout de chaîne, un maillon le plus important avec l'alimentation pour notre vie de tous les jours !!! L alimentation ce voit obtenir des primes de risque, mais pas les éboueurs en bout de chaîne, ils sont oubliés. 

Si ils s arrêtent, si ils continuent à être oublié, au fur et à mesure, avec les rues vides de voiture, vides de population, les rats, les souris vont sortir le jour et vont s'occuper de nos poubelles sous nos yeux à nos fenêtres, nous qui sommes confinés. N est-ce pas tout autant important d avoir de l hygiène dans nos rues que de pouvoir s alimenter ? C est une boucle d'un point A à un point B, deux points pour faire une petite boucle. Une évidence... 

Demandons que leur santé soit prise au sérieux. Sans campagne de mesure de tri sur les mouchoirs infectés, les masques, les éboueurs en contact direct sont face à un réel danger, et nos rues vont grouiller de mouchoirs infectés et de masques et peu être de rongeur contaminés. Pendant ce temps nous sommes tous dans notre confinement.

Ils n ont pas la solution du télétravail et nous les oublions !!!

Nous devons les soutenir pour qu ils soient protégés, les soutenir pour qu'ils ne s'arrêtent pas et soient augmentés d'une prime de risque de 1500€, car des plus risqué. Le secteur alimentaire obtient 1000€ et on oublie nos éboueurs déjà fantôme dans nos rues. 

C'est pour cela que nous avons besoin de vous !

Nous avons besoin de faire savoir que c'est un risque pour eux et pour la population. Respectons les, soutenons les. 

Nous devons être leur voix avant qu ils ne se fassent entendre en déposant leur droit de retrait. 

Stop, obtenons pour eux combinaisons intégral jetable au quotidien obligatoire, des masques et gants adaptés, du gel hydrologique, un dépistage automatique, ajouter aux campagnes des gestes barrières commeddans d'autre pays le trie de ces déchets infectés à isoler et enfermer, et afin un salaire à la hauteur des risques qu'ils prennent. 

SIGNEZ AVANT L’ARRÊT DU RAMASSAGE DES POUBELLES A #ALFORTVILLE ET AILLEURS !!!