Contre la suppression de la spécialité "Arts plastiques" au Lycée Henri Poincaré de Nancy.

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


Contre la suppression de la spécialité "Arts plastiques" au lycée Henri Poincaré de Nancy (54).

 ___________________________

Madame la Rectrice,

 

Nous souhaitons porter à votre connaissance la situation de la spécialité Arts Plastiques au lycée Henri Poincaré de Nancy. En effet, nous venons d’apprendre, par le projet de carte des enseignements de spécialité pour la rentrée 2019, la suppression de cet enseignement qui y est pourtant proposé depuis trente ans. Souhaitant que ce projet ne soit pas définitif, nous voudrions par la présente vous signifier l’importance de son maintien au lycée Henri Poincaré.

 

Tout d’abord, nous souhaiterions faire remarquer que de nombreuses personnalités artistiques, fondateurs prestigieux de l’Ecole de Nancy (Emile Gallé, figure de l’Art Nouveau, Antonin Daum, Louis Majorelle,  Jacques Grüber) ou plus récemment le dessinateur de presse Lefred-Thouron, sont passés par ce lycée.

Chaque année, la fête des arts porte la marque de cette identité artistique, puisque performances, cinéma, vidéo, concours de dessin, expositions permettent aux élèves de s’exprimer librement.

 

Depuis près de trente ans, les arts constituent en outre un élément important du projet pédagogique porté par le lycée Poincaré. C’est d’ailleurs ce que reconnaît implicitement le maintien des deux autres disciplines artistiques dans la carte des enseignements de spécialités (histoire des arts et cinéma). Or, la coexistence de ces différents enseignements créait une dynamique artistique fructueuse. Ainsi, les Arts Plastiques, discipline pleinement impliquée dans l’élaboration du projet pédagogique artistique de l’établissement, avaient déjà fait appel à des partenariats culturels, en particulier avec le Frac Lorraine, qui se trouvent aujourd’hui compromis par cette suppression.

 

Rappelons que le développement des arts, et notamment des Arts Plastiques, a épousé l’évolution du recrutement du lycée, et son ouverture à  des publics nouveaux, rendues possibles par sa proximité à la Gare de Nancy et aux réseaux de transports en commun. Encore actuellement, la spécialité Arts Plastiques continue de jouer son rôle de facteur de diversification sociale. La suppression de cet enseignement porte donc atteinte à l’ambition démocratique que notre lycée met en exergue depuis plusieurs années.

 

Cet enseignement a su en effet offrir à des élèves venus de tous horizons une véritable ouverture culturelle. Cette année par exemple, ceux-ci participent aux partenariats avec des structures culturelles suivants : atelier de pratique avec une étudiante des Beaux-Arts, collaboration avec deux institutions de Metz. L’enseignement des Arts Plastiques permet en outre d’acquérir de nombreuses compétences : dans ce laboratoire d’expérimentations concrètes, les élèves développent non seulement  leur culture artistique, mais  aussi des compétences plasticiennes, sensibles et transversales, tout en renforçant leur pratique de l’oral ou leur confiance en eux.

 

Or, le lycée Poincaré est l’un des seuls établissements offrant un enseignement de ce type en Lorraine –enseignement dont les effectifs sont stables et encourageants. Ainsi, actuellement, pour l’année 2018-2019, ce sont 24 élèves de seconde qui suivent l’option Arts Plastiques, et qui s’apprêtaient à en poursuivre l’apprentissage en première. De manière regrettable, ils seront  désormais confrontés au choix suivant : se tourner vers une autre spécialité artistique ou, simplement, arrêter leur étude des Arts Plastiques, car selon les premiers retours que nous avons des familles, inquiètes, aucun de ces élèves n’irait suivre la spécialité arts plastiques dans un autre établissement. Au nom de la continuité des apprentissages, nous demandons donc à ce que ces élèves puissent poursuivre à Poincaré cette étude des Arts Plastiques débutée en seconde. Nous voudrions également attirer votre attention sur les chiffres suivants : en 2018-2019, en Terminale, 13 élèves suivent actuellement l’option de spécialité Arts Plastiques, et 24, l’option facultative. Sur le niveau Première, ce sont 14 élèves qui suivent l’option facultative, et 13, qui suivent l’option de spécialité. Rien n’indique donc un essoufflement de cet enseignement. Certains élèves de seconde suivant l’option d’exploration d’arts visuels (CAV) semblaient même désireux de rejoindre par la suite un enseignement d’Arts Plastiques….  

 

Nous déplorons également, avec la perte de cet enseignement, le fait de ne plus pouvoir préparer nos élèves à certains projets d’orientation prestigieux et classiques, tels que le concours des Beaux-Arts et des Arts Décoratifs, qui les intéressaient pourtant. Nous rappelons que les enseignements des Arts Plastiques au lycée restent par ailleurs un sérieux atout pour les élèves désireux de suivre la voie universitaire : recherche, enseignement à divers niveaux (professeurs des écoles, professeurs d’arts plastiques) ; atout dont ils se verront désormais privés. Par le passé, des générations d’élèves d'Arts Plastiques du lycée Poincaré sont d’ailleurs devenus par la suite étudiants des Beaux-Arts, ont occupé des postes dans le domaine culturel, ou  bien, à leur tour, forment aujourd’hui des étudiants à cette discipline.

 

Enfin, nous tenons à attirer votre attention sur le fait que cette suppression d'enseignement, outre le fait qu’elle porte préjudice à la continuité des apprentissages, et qu’elle appauvrit la culture artistique de Poincaré, se traduit également par la suppression d'un poste. Cette suppression est très perturbante pour nous, tant par son coût humain que par ses conséquences collectives. En effet, alors que cette réforme va engendrer pour nous un travail important d’adaptation, il conviendrait pour nous d’aborder ces changements dans un climat serein, avec une équipe au complet. La pérennité des équipes est, comme vous le savez, un gage de stabilité pour les élèves, et d’efficacité chez les enseignants, puisqu’elle garantit la possibilité d’un dynamisme pluridisciplinaire et la cohésion des équipes.

 

Pour toutes ces raisons, nous pensons donc qu’il est indispensable que l’enseignement des Arts Plastiques continue d'être offert aux élèves du Lycée Poincaré. Conscients que vos décisions concernant la carte des enseignements de spécialité tiennent pour une large part compte des spécificités de notre établissement, ce que nous savons apprécier à sa juste valeur, nous vous demandons donc de maintenir la spécialité Arts Plastiques au lycée Poincaré à la rentrée prochaine.

 

En vous remerciant pour l’attention que vous porterez à cette demande, nous vous prions de recevoir, Madame la Rectrice, nos respectueuses salutations

 

Des enseignants du lycée H. Poincaré,


Avec le soutien de :
- la FCPE du lycée H. Poincaré                                                                                

- la section SUD Education du lycée H. Poincaré                                               

 -la section SNES du lycée H. Poincaré

-l'association Polychrome-edu (Association Nationale des Professeurs d'Arts Plastiques)

-la section SNALC du lycée H. Poincaré

-la section FO du lycée H. Poincaré

 



Profs compte sur vous aujourd'hui

Profs INQUIETS a besoin de votre aide pour sa pétition “Contre la suppression de la spécialité "Arts plastiques" au Lycée Henri Poincaré de Nancy.”. Rejoignez Profs et 706 signataires.