Pour bannir les perturbateurs endocriniens des crèches et écoles liégeoises

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


Il est maintenant reconnu par l’OMS et de nombreux scientifiques que les perturbateurs endocriniens constituent un problème majeur de santé publique.

L’exposition précoce à ces perturbateurs est associée à un risque augmenté de nombreux troubles ou maladies : autisme, obésité, diabète, cancer (sein, prostate, testicules), infertilité, puberté précoce...

Nos enfants y sont les plus vulnérables. Ils y sont quotidiennement exposés dans leur environnement scolaire (présence de pesticides dans l’alimentation, dans certains contenants plastiques et produits d’entretien etc.).

Le 26 mars 2018, le Conseil communal de Liège a voté la considération en urgence du texte « Pour bannir les perturbateurs endocriniens de l’alimentation » visant tous les services communaux fréquentés par les enfants (crèches écoles, hôpitaux etc). Tant qu'il n'a pas été formellement adopté par le Conseil communal (ce qui est le cas à l'heure où nous lançons cette pétition), ce texte n’a aucun caractère contraignant.

Nous, parents, éducateurs et citoyens, affirmons notre préoccupation à l’égard de la santé de nos enfants et demandons au Conseil communal de mettre en place sans tarder un programme d’actions concrètes à destination des collectivités de la Ville de Liège visant notamment :

  • à supprimer totalement les perturbateurs endocriniens des repas (y compris contenants et emballages) ;
  • à proposer une alimentation locale, saine et sans pesticide ;
  • à communiquer une liste claire et transparente des ingrédients entrant dans la composition des repas ;
  • à bannir les produits d’entretien contenant des perturbateurs endocriniens ;
  • à mettre en place une campagne de prévention et d’information liée à cette thématique.

PS. La vidéo présente l’intervention du Dr Anne-Simone Parent (Université de Liège) sur les dangers des perturbateurs endocriniens lors du débat politique du Festival Nourrir Liège, le 22/03/2018. Quatre jours plus tard, cette question était prise en considération en urgence par le Conseil communal de Liège.

Contact : F. Languy (+32 (0)497/36.22.61)



Les mères et pères turbateurs endoctriniens compte sur vous aujourd'hui

Les mères et pères turbateurs endoctriniens a besoin de votre aide pour sa pétition “Conseil communal de Liège: Pour bannir les perturbateurs endocriniens des crèches et écoles liégeoises”. Rejoignez Les mères et pères turbateurs endoctriniens et 1 508 signataires.