Appel à la démission d'Aurélien Perol, Directeur de la Communication de Airbnb

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


Appel à la démission d’Aurélien Perol d’Airbnb

La presse a récemment annoncé qu’Airbnb, la plateforme de location de meublés de tourisme, a engagé il y a quelques jours Aurélien Perol qui conseillait en communication Axelle Lemaire, la secrétaire d'Etat à l'économie numérique.

 

Aurélien Perol était la cheville ouvrière d'Axelle Lemaire dans la préparation de la loi pour une République numérique chargée notamment de réglementer les débordements des plateformes collaboratives.

Dans une société marquée par la défiance de nos représentants et de nos élites, dans un contexte de campagne électorale où les affaires, l’absence de frontières entre les intérêts publics et les intérêts privés n’auront jamais été aussi visibles, comment ne pas nous émouvoir devant un tel spectacle ? 

La France avait dénoncé à juste titre le recrutement de José Manuel Barroso par Goldman Sachs. À un autre niveau certes, comment peut-elle accepter aujourd’hui celle d’Aurélien Perol chez Airbnb comme si de rien n'était ?

Nous voyons bien qu’il y a là une limite patente aux règles de déontologie. Un juge ne peut devenir du jour au lendemain partie dans une même affaire !

La France est un pays de liberté. Elle est aussi un pays dans lequel l’éthique et la probité doivent reprendre une place centrale. Ceux qui représentent ou ont représenté les citoyens doivent en avoir conscience et adapter leur comportement avant qu’il ne soit trop tard. 

La nomination d’Aurélien Perol chez Airbnb est symptomatique des petits arrangements et des suspicions que les Français ne tolèrent plus et pour lesquels ils sont prêts à se révolter.

Nous appelons à sa démission immédiate et au respect d'une plus grande probité et éthique dans la vie publique.

 



AHTOP compte sur vous aujourd'hui

AHTOP a besoin de votre aide pour sa pétition “Commission de déontologie: Barroso chez Goldman Sachs, Perol chez Airbnb : à mort les petits arrangements entre amis”. Rejoignez AHTOP et 336 signataires.