COMMERCES EN DANGER

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !


HOLD UP organisé sans précédent, depuis 47 ans, en affaiblissant la portée de la loi ROYER de 1973, tous les gouvernements ont œuvré pour anéantir le commerce diversifié  de proximité, en organisant :

1) la privation d'action et de liberté de tous les Commerçant-Artisans de pouvoir faire des recours pour contester les permis de construire des grandes surfaces qui ne respectaient pas les règlements d'urbanisme et les autorisations d'exploiter, de pouvoir lutter contre les fraudes.

2) la disparition des INDÉPENDANTS en faisant main basse sur leurs richesses, de leurs outils de travail, de leurs "savoir faire", et leurs destructions par les tribunaux de commerce.

3) la destruction des centres-villes et de l'INTÉRÊT GÉNÉRAL au profit des intérêts privés.

4) la médiocrité de la distribution alimentaire en réduisant la qualité, avec la propagande des prix bas.

Il est urgent et vital que tous les Commerçants-artisans indépendants, travailleurs non-salariés et leurs salariés, sédentaires et non-sédentaires, retrouvent leurs droits fondamentaux et leur liberté d'entreprendre.

Il est urgent que le droit de recours contre ces permis de construire leur soit enfin reconnu.

20 commerces ferment par jour, 600 par mois, 7 200 par ans dans l'indifférence la plus totale

Le développement des grandes surfaces, des centres commerciaux, des entrepôts du e-commerce ont été favorisés par tous les gouvernements, en ne contrôlant pas les dossiers d'autorisation d'exploiter ou de permis de construire, par volonté politique depuis des décennies, violation des réglements d'urbanisme, pour ne pas protéger  l'Environnement et l'Environnement Urbain, le cadre de vie, pour imposer la bétonisation outrancière, les imperméabilisations et l’artificialisation des sols.

Nous commerçants, nous exigeons des pouvoirs publics :

1) un MORATOIRE des grandes surfaces commerciales.
2)
la publication de tous les TAUX DE VACANCE COMMERCIALE de toutes les villes.
3) une pause de 5 ans sur la construction des centres commerciaux en périphérie.

Nous appelons la population à dire non à la standardisation du commerce, aux produits industriels qui abiment notre santé.

Exigeons ensemble, commerçants et citoyens, que le commerce diversifié de proximité soit désormais la priorité, pour que le COMMERCE DE PROXIMITÉ NE SOIT PLUS EN DANGER, recréons les conditions pour développer les richesses locales qui profitent à tous.

Campagne initiée par la Fédération EN TOUTE FRANCHISE.

Particuliers, commerçants, sympathisants : rejoignez-nous, ENSEMBLE NOUS SOMMES PLUS FORTS !