Pétition fermée

Sauvons l'art et la culture dans les Côtes d'Armor !

Cette pétition avait 3 650 signataires


Par votre voix M. Cadec, le Département des Côtes d'Armor a annoncé, lors du débat d'orientation budgétaire du 8 février 2016, l'arrêt des financements accordés depuis de nombreuses années à Itinéraires Bis, association de développement culturel et artistique des Côtes d'Armor.

Cette décision aura pour conséquence la disparition de cette agence culturelle départementale qui emploie 19 salariés, un événement violent en premier lieu sur le plan humain, et qui interroge le devenir des missions dévolues à cet organisme, à savoir :

  • - le soutien à la création artistique.

Itinéraires Bis participe à l'élaboration, au suivi et à la diffusion des projets de création dans le département et plus largement. L'association apporte une aide financière, des moyens techniques et logistiques pour la réalisation de projets artistiques, notamment dans le cadre de résidences de création. Pas moins de 40 compagnies/groupes/artistes du département ont été soutenus de manière significative en 2014. De plus, l'implication de cette structure dans différents réseaux régionaux et nationaux favorise la diffusion des oeuvres et des artistes.

  • L'action spécifique à destination de la jeunesse dans le cadre du label “Pas Sages”

Depuis 6 ans, Itinéraires Bis s’emploie à développer la mise en œuvre de projets artistiques en direction des adolescents. Son enjeu : faire de l'adolescence un espace de découverte artistique, de curiosité, d'épanouissement. En organisant de nombreuses résidences d'artistes dans les établissements scolaires, des parcours artistiques pour les élèves, des journées de réflexions et de débats, Itinéraires Bis permet la rencontre des adolescents avec des artistes et des œuvres. En 2015, les actions “Pas Sages” ont été menées dans 39 communes du département avecprès de 80 partenaires, dont 36 établissements scolaires.

  • l'accompagnement des projets de territoires portés par les acteurs culturels du département. 

Pour en citer quelques uns : les festivals Premiers Emois, Banc Public, Milasons, Lyncéus, Zic O'Loustics, Marionnet'Ic... bénéficient des conseils de l'équipe d'Itinéraires Bis et d'un soutien financier et/ou technique.

  • l'enseignement artistique via la mise en place des plans départementaux de formation mais aussi le croisement entre pratiques artistiques amateurs et professionnelles au travers de manifestations comme Babel Danse ou Tous en scène.
  • l'exploitation de la galerie du Dourven, un lieu de production et de diffusion de l'art contemporain insolite situé à Tredrez-Locquémeau.

En plus du soutien aux artistes, les actions/missions d'Itinéraires Bis contribuent aujourd'hui à la vitalité du département des Côtes d'Armor dans sa globalité et sa diversité.
Ses interventions en millieu rural permettent notamment de maintenir une dynamique culturelle sur l'ensemble du territoire. Chaque année, près de 100 communes du département bénéficient de l'activité d'Itinéraires Bis grâce à des actions engagées avec 230 à 240 partenaires départementaux (culturels, sociaux, éducatifs, jeunesse...)

M. Cadec, soutenez les acteurs de la culture pour que le public, c'est à dire chaque citoyen, puisse sortir, découvrir, créer, apprendre, partager… les jeunes et les moins jeunes, les habitants des villes et des campagnes, les plus démunis aussi.

Si l'évaluation des politiques publiques culturelles ne peut, dans le contexte économique actuel, s'exonérer du critère de l'efficience (rapport entre les moyens engagés et les résultats obtenus), elle ne doit pas non plus oublier celui de la pertinence (adéquation entre les objectifs affichés et les moyens et dispositifs mis en oeuvre).

Dans le magazine départemental de ce mois de mars, M. Cadec, vous avez dit ceci : "Un choix clair c'est investir, car investir c'est participer à la croissance, donc lutter contre le chômage."


Nous vous demandons d'investir dans la culture. Vous éviterez par là même de mettre 19 personnes au chômage. En développant la créativité, la cohésion, la tolérance, l’ouverture au monde, vous investirez pour l’avenir de toute la population. Une dépense qui mérite le montant d'1 million 7 sur les 93 millions d'euros d'investissement prévu par le département !

Ne faisons pas l'économie de la culture; agissons !


Signé : des partenaires d'Itinéraires Bis et des citoyens convaincus de l'importance de la place de l'art et de culture sur notre territoire.

 

 

 



Collectif "Côtes d'Art-Mort" compte sur vous aujourd'hui

Collectif "Côtes d'Art-Mort" a besoin de votre aide pour sa pétition “Collectif : Sauvons l'art et la culture dans les Côtes d'Armor !”. Rejoignez Collectif "Côtes d'Art-Mort" et 3 649 signataires.