HOPITAL PHILIPPE PINEL D'AMIENS EN DANGER ! SAUVONS LES SOINS EN PSYCHIATRIE !

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


Le redressement de la situation financière de l’hôpital Philippe Pinel conduit à des propositions radicales et contradictoires en terme d’organisation de l’offre de soins qui s’ajoutent aux précédentes.

Les équipes de l’extra-hospitalier, qui ont développé, au titre de la politique de secteur, des pratiques de soins en ambulatoire comme alternative à l’hospitalisation, se voient dans l’obligation de redéployer leurs effectifs dans l’intra-hospitalier. La prise en charge des patients en extra-hospitalier se verra réduite en temps et en qualité du fait de la suppression d’un tiers des effectifs soignants mettant les malades en situation de maltraitance « institutionnelle » voire d’abandon avec le risque de ré-hospitalisation itérative et même de suicide.

La fermeture d’une troisième unité d’hospitalisation complète en deux ans va encore aggraver les conditions de prise en charge des patients dans un contexte de suroccupation chronique (3 voire 4 lits par chambre double). Le redéploiement des pavillons d’hospitalisation au sein d’espaces « fermés » remet en cause tout le travail accompli depuis plusieurs années et augure d’un retour d’une hospitalisation de type « asilaire ».

Le retour au sein de l’hôpital, d’unités dédiées soit à l’accueil de jour, ou à la transition vers l’autonomie accompagnée « centre de post cure » ou d’une unité spécifique implantée au CHU vient encore renforcer le retour à une psychiatrie qu’on croyait oubliée et en total désaccord avec les grandes orientations souhaitées par la Haute Autorité de la Santé.

Les équipes soignantes et les médecins qui remplissent déjà leurs missions dans des conditions difficiles, sont contraints à de constants réaménagements de leurs outils de travail.

Toutes ces mesures vont impacter gravement les conditions de prise en charge des patients et montrent une véritable régression d’une politique de santé pourtant clairement tournée vers la territorialisation de la prévention et des soins. Il s’agirait alors d’un démenti majeur au virage ambulatoire prôné par le ministère avec le retour de l’asile fermé.

On sait par ailleurs que la prise en charge globale des patients, la construction avec eux et leurs proches de véritables parcours de vie et de soin contribue à réduire d’autant les risques d’hospitalisation et favorise le « rétablissement ». Comment accepter dans ces conditions ce qui, pour des raisons uniquement financières, contribue à la « casse » du secteur public de la psychiatrie ?

FACE À CETTE SITUATION, EXIGEONS UN MORATOIRE POUR UN DISPOSITIF DE SOINS DE QUALITE A L’HÔPITAL PHILIPPE PINEL D’AMIENS.



COLLECTIF "HÔPITAL PHILIPPE PINEL EN DANGER" compte sur vous aujourd'hui

COLLECTIF "HÔPITAL PHILIPPE PINEL EN DANGER" a besoin de votre aide pour sa pétition “COLLECTIF "HOPITAL PHILIPPE PINEL D'AMIENS EN DANGER": HOPITAL PHILIPPE PINEL D'AMIENS EN DANGER ! SAUVONS LES SOINS EN PSYCHIATRIE !”. Rejoignez COLLECTIF "HÔPITAL PHILIPPE PINEL EN DANGER" et 2 181 signataires.