Non à la fermeture des urgences de Cricqueboeuf

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


Un projet de l’Agence Régionale de santé vise à ne plus financer les urgences de nuit et de week end : la chirurgie viscérale (appendicites, péritonites, occlusions…),  l’orthopédie (fractures) et anesthésie réanimation

 Si cette hypothèse  s’avérait exacte, le bloc ne fonctionnera donc plus le soir et le week-end.

Les praticiens des deux unités (hôpital et polyclinique) sont vent debout contre cette décision dont les conséquences seraient graves :

 

« Dans un premier temps, on rend le travail moins facile : on va avoir du mal à recruter des praticiens. Les patients vont devoir attendre ……… aux Urgences, les autres seront transférés : ils seront mécontents, l’activité va baisser, dans le pire des cas, il y aura un accident, et un jour on imposera la fermeture des Urgences » (Le collectif de médecins et les deux directeurs d’établissement, le Dr Lagriffoul)

 

Soutenez la  position de ce collectif de médecins. La communauté de communes Cœur Cote fleurie a besoin d’un centre des urgences médicales, ses habitants au nombre de 20580 ne se résignent pas à aller aux urgences de Caen ou de Lisieux qui sont ou seront surchargées pour passer la nuit sur un brancard au péril de leur vie.

Non à la fermeture des urgences de Cricqueboeuf

Signez la pétition

 

 

 

 

 



Jean François compte sur vous aujourd'hui

Jean François LOISY a besoin de votre aide pour sa pétition “Christine Gardel : Non à la fermeture des urgences de Cricqueboeuf”. Rejoignez Jean François et 273 signataires.