Free Simone

                                                        PETITION

LIBEREZ  SIMONE EHIVET GBAGBO !

Pendant plus de 30 ans, comme Winnie MANDELA en Afrique du Sud,  aux côtés de ses camarades et parfois devant, Simone EHIVET GBAGBO s’est battue sans relâche avec courage et ténacité pour l’avènement d’une Côte d’Ivoire Démocratique, Juste, et Souveraine.

Femme politique, de foi et de convictions ; Femme  de cœur et de paix, elle va contribuer à  former et encadrer des femmes et des hommes de son pays  dans les luttes syndicales et politiques au moment où la Côte d’Ivoire, l’Afrique, pratiquent le parti unique et le totalitarisme comme mode de gouvernance.

Professeur et chercheur à l’université, elle participe à l’élaboration des textes fondamentaux  et prend part aux débats qui  accompagnent  l’avènement du multipartisme où, en 1995 avec son parti le FPI (Front Populaire Ivoirien qui devient le 1er parti politique démocratique de  ce pays), elle  est élue députée d’une des plus grosses et pauvres communes d’Abidjan : Abobo. Elle   devient plus tard, la  présidente du groupe parlementaire FPI.

De cette lutte où elle connaîtra l’humiliation, la prison et la maltraitance, elle  sortira malgré tout plus déterminée et devient, en 2000 la  première dame de la Côte d’Ivoire,  car son mari Laurent GBAGBO   vient de gagner les premières élections libres et démocratiques de son pays.

En 2010, Laurent GBAGBO gagne  de nouveau les élections présidentielles face à Alassane OUATTARA. Le 3 décembre, le Conseil Constitutionnel  proclame Laurent GBAGBO vainqueur de ces  élections présidentielles, le 4 décembre celui-ci prête serment devant ce Conseil Constitutionnel. Conformément à  l’article 39 de la Constitution, Monsieur Laurent GBAGBO est le Président de la République de Côte d’Ivoire.  Mais, 4 mois après, la Côte d’Ivoire est plongée dans la guerre civile où on compte  3000 victimes ! Monsieur Alassane  OUATTARA conteste les résultats. Celui-ci est soutenu par le gouvernement Français qui enverra l’armée française déloger et arrêter le couple présidentiel !

Alors que le président GBAGBO est déféré à la CPI (Cour Pénale Internationale), Simone EHIVET GBAGBO  elle, est emprisonnée et accusée de  crime contre l’humanité…

Au moment où la CPI peine à trouver des preuves contre Laurent GBAGBO et où il apparaît selon Média part  comme le 2e Mandela d’Afrique (il le mérite),  Simone elle, malade et privée de soins, vient d’être condamnée à  20 ans de prison ferme et en plus à 10 ans  de privation de ses droits civiques : soit 30 ans au total dans l’espoir d’anéantir sa carrière politique-  pour complot contre l’autorité de l’Etat !

Non, non et non ! C’est inadmissible et intolérable. Nous n’acceptons pas cette « justice des vainqueurs »

Nous, Femmes Africaines, Femmes et Hommes épris de liberté, de justice et de solidarité exigeons la

LIBERATION IMMEDIATE ET SANS CONDITION DE SIMONE EHIVET GBAGBO.

Pour ce faire, nous vous invitons à signer massivement cette Pétition.

This petition will be delivered to:
  • Aux présidents Alassane Ouattara et François Hollande

    Marie Louise ETEKI-OTABELA started this petition with a single signature, and now has 207 supporters. Start a petition today to change something you care about.