Aux Eaux-Vives, sauvons le dernier vestige du passé faubourien du quartier !

0 a signé. Allez jusqu'à 5 000 !


Les Eaux-Vives, ancienne commune indépendante rattachée à Genève en 1930, a été marquée par un développement immobilier fulgurant dès la fin du XIXe siècle. A côté de grands bâtiments publics tels que la Mairie, de l'aménagement des quais et de ses fronts d'immeubles, de ses parcs, de ses avenues ornées de bâtiments art nouveau cohabitaient les petites maisons-ateliers dévolues à une activité besogneuse et modeste, propre au développement spontané de la commune.

Les bâtiments des 4-6-8 rue de l'Avenir, entre habitats et espaces artisanaux, sont le dernier témoignage de ces activités et du mode de vie des habitants des Eaux-Vives à cette époque. Le groupe Contre l'enlaidissement de Genève vous invite par conséquent à vous opposer fermement à la disparition de cet ensemble qui s'inscrit dans le paysage patrimonial et culturel de la Ville de Genève. Votre signature et soutien sont déterminants pour montrer notre volonté de ne pas laisser disparaître totalement l’identité de notre ville. 

Cette pétition sera remise aux commissions des pétitions du Grand Conseil et du Conseil municipal de la Ville de Genève.



Contre l'enlaidissement de Genève compte sur vous aujourd'hui

Contre l'enlaidissement de Genève a besoin de votre aide pour sa pétition “Aux Eaux-Vives, sauvons le dernier vestige du passé faubourien du quartier !”. Rejoignez Contre l'enlaidissement de Genève et 2 795 signataires.