Que les élus soient responsables des infractions au code de la route de leurs chauffeurs

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


Alors que le nombre de morts sur les routes pour le mois de septembre a augmenté de 30%, que le gouvernement inscrit au budget 2017 une augmentation des recettes liées aux contrôles de vitesse de 25%, démontrant ainsi qu’il est plus attaché aux résultats financiers  de sa politique de sécurité routière qu’aux résultats tout court. Qu’Emmanuel Barde responsable de la sécurité routière se permet d’interpeler le journal AutoPlus lui reprochant d’avoir rappelé aux automobilistes leurs droits mais qu’il est resté d’un silence assourdissant sur les différentes affaires d’excès de vitesse d’un ancien ministre de l’intérieur dont dépend la sécurité routière (180 km/h) et d’un président de région qui prône l’exemplarité des élus (160km/h) et face à la dangerosités que représentent ces comportements, comme nous le rappel tout les jours les spots de la sécurité routière et les contrôles et sanctions incessants dont les simples citoyens font l’objet, il est urgent de mettre fin à cette impunité, comme le gouvernement s’y emplois aujourd’hui pour les chauffeurs de véhicules de sociétés et cela en rendant responsables, tant pénalement que financièrement,  des excès de vitesses et des infractions au code de la route en général commises par leurs chauffeurs les élus et les hauts fonctionnaires disposant de cet avantage.



Jean compte sur vous aujourd'hui

Jean DEX a besoin de votre aide pour sa pétition “Assemblée nationale: Que les élus soient responsables des infractions au code de la route de leurs chauffeurs”. Rejoignez Jean et 658 signataires.