Oui au Refuge pour tous ! #MigrantsLGBT Loi "Asile Immigration" - @AssembleeNat

0 a signé. Allez jusqu'à 25 000 !


A partir de ce mercredi 4 avril 2018, l'Assemblée Nationale débattra sur le projet de loi « Asile et Immigration ».
Marie-Claude et moi-même (amis et administrateurs du Refuge) décidons de lancer une alerte pour que les Députés amendent ce projet de loi afin de mieux protéger les jeunes LGBT en exil, souvent en danger de mort dans leur pays.

Je m'appelle Steven Kuzan, j'ai 26 ans et j'ai quitté la métropole pour la Guyane Française il y a 3 ans. Depuis, j'y ai créé une délégation de l’Association Le Refuge pour aider les jeunes personnes LGBT, qui sont en grande difficulté sur ce territoire.

Tous les jours, je suis confronté, comme partout en France, à des personnes LGBT étrangères qui arrivent sur le territoire français en situation de grande détresse et qui fuient leur pays pour éviter le rejet, la violence, les tortures et parfois même la peine de mort, simplement en raison de leurs sentiments. 

Marie-Claude Farcy a 57 ans, mère de 3 enfants. Elle est, entre-autres, Secrétaire Générale du Refuge où nous nous retrouvons pour défendre nos valeurs de solidarité, d'humanisme et de lutte contre toutes formes de discriminations. 

Des personnes LGBT en grande détresse

De nombreux migrants LGBT mettent difficilement en avant leur orientation sexuelle pour solliciter une demande d’asile ou le cas échéant de protection subsidiaire. Ces personnes éprouvent des difficultés à évoquer leur sexualité ayant pour réflexe de garder cette orientation sexuelle secrète, y compris à l’occasion des entretiens avec l’OFPRA ou d’une audience auprès de la Cour Nationale du Droit d’Asile.

Leur demande d'asile se retrouve donc souvent refusée car il n'ont pas connaissance des droits et valeurs françaises ou n'ont pas réussi à s’exprimer correctement sur ce sujet très tabou dans leur pays/culture/religion (difficulté d'expliquer leurs sentiments, sentiment de culpabilité, etc.)

Une politique migratoire inadaptée aux personnes LGBT

Ces personnes arrivent d'un des 78 pays qui punissent encore l'homosexualité ou de pays où les persécutions des personnes LGBT sont effectives et les mettent en danger de mort.
Pourtant, aujourd'hui, en France, la plupart des migrants LGBT qui débarquent sur notre territoire sont présumés coupables avant même d'être écoutés. 

Dans notre pays, de nombreux problèmes se posent comme :

  1. Aucune disposition dans le projet de loi « Asile et immigration » ne semble tenir compte de la situation des jeunes migrants LGBT. Bien au contraire, plusieurs dispositions vont les mettre plus en danger encore. Notamment à cause des délais de formulation de leur demande, les délais de recours devant la CNDA en cas de refus par l’OFPRA, le risque accru d’enfermement en centre de rétention et leur expulsion forcée dans le cadre de procédure Dublin.
  2. Des traducteurs qui partagent parfois ce pays/culture/religion, peuvent être eux-mêmes confrontés à ces tabous et ne pas retranscrire fidèlement les paroles des personnes demandeuses.
  3. Le manque de communication de notre l'Etat sur l'accès au Droit d'Asile légitime des personnes LGBT des pays concernés.

Un besoin de prise de conscience et d'acte urgent

Il est urgent d'agir et de faire réagir nos députés afin qu'un amendement soit intégré au projet de loi. 

Sans cet amendement, des jeunes, ayant risqué leur vie pour espérer un meilleur départ loin de leur pays et/ou famille qui les discriminent ou les menacent de mort, risquent de se retrouver déboutés et expulsés vers l'endroit qu'ils ont fuit.

Nous avons besoin de vous pour inciter les députés à intégrer cet amendement ! 


Signez et partagez au maximum la pétition sur les réseaux sociaux pour faire réagir vos élus !

Nous comptons sur vous. 

Marie-Claude FARCY & Steven KUZAN



Steven compte sur vous aujourd'hui

Steven KUZAN a besoin de votre aide pour sa pétition “Assemblée Nationale: Oui au Refuge pour tous ! #MigrantsLGBT”. Rejoignez Steven et 18 851 signataires.