Pas de nouvel « accord gardiens » sur le dos des locataires !

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


Les craintes du SLC-CSF se confirment ! La Direction générale de Paris Habitat a mené des négociations avec les seuls syndicats de gardiens sans les représentants des locataires.

A l'issue de ce simulacre de concertation, Paris Habitat envisage :

- une diminution de 1 ou 2 heures de l'ouverture des loges en fin de journée,

- l’octroi de nouvelles primes pour les gardiens qui augmenteront les charges payées par les locataires alors même que ces charges sont déjà parmi les plus élevées.

Par ailleurs, Paris Habitat refuse de négocier la mise en place d'astreinte pour les gardiens le week-end afin de faciliter les interventions d’urgence.

Le SLC-CSF exige que les représentants des locataires soient parties prenantes des négociations en cours car les locataires sont les premiers concernés.

Locataires, Opposez vous à la diminution des horaires d’ouverture des loges et à toute nouvelle prime augmentant les charges locatives, et demandez que les représentants des locataires soient parties prenantes des négociations en cours avec les syndicats de gardien.

Exigez un "accord gardiens" respectant vos droits en signant la pétition en ligne