Adressée à gouvernement français

Amnistie des prisonniers et recherchés politiques corses.

2 582
signataires

La Corse a connu quatre décennies de conflit, qui ont engendré le sacrifice et la privation de liberté pour de nombreux patriotes corses et de nombreux drames pour chacune des parties opposée.

Un constat peut être fait de façon commune : la Corse est désormais entrée dans une nouvelle phase.Durant cinq années à l’Assemblée de Corse, les points de vue se sont rapprochés et de nombreux votes sont intervenus – à de fortes majorités – sur les sujets les plus importants : langue, patrimoine foncier, développement, environnement, évolution institutionnelle…

Prenant en compte cette démarche de dialogue et de cohésion des élus de la Corse, le FLNC a annoncé sa décision de sortir de la clandestinité, et ce afin de faciliter cette démarche de construction commune. Dans le même temps, des arrestations de militants politiques ont lieu régulièrement, arrestations en relation avec des faits antérieurs à la décision du FLNC de mettre un terme à ses opérations.

Pour les Corses désireux de tourner la page du conflit, ces manouvres politico-judiciaires constituent une entrave sur le chemin de la paix. Dans tous les pays ayant connu une histoire troublée comme la nôtre, la sortie de crise a nécessairement été accompagnée par une mesure d’amnistie. La France elle-même y a eu recours à plusieurs reprises au XXe siècle.

AMNISTIA, est un mot d’origine Grecque, il a été inventé et utilisé par les citoyens de cette civilisation antique qui a produit de grands philosophes, dont les pensées éclairent encore un  bon nombre de belles espérances, voire de réalisations humanistes.

Aujourd’hui on l’emploie, dans certaines situations permettant la résolution de contentieux afin de donner la capacité à celui qui a le pouvoir de punir ; d’oublier, puis lever la sanction.

La transcription de ce principe à la situation actuelle de la Corse doit se concevoir en intégrant les responsabilités historiques partagées par de nombreux protagonistes, au bon rang desquels, nous trouvons les différentes politiques gouvernementales françaises.

C’est d’un effort mutuellement consenti par les antagonistes qu’adviendra la validation d’une solution politique, qui doit nécessairement passer par des actes forts porteurs d’une réelle efficience politique irréversible, comme la mesure d’amnistie. De par le monde, de telles initiatives, portées par des hommes de bonne volonté dont certains pourtant, ont eu a enduré les souffrances et les injustices de ceux qui s’opposaient férocement à leur combat, ont été couronnées de succès et ont conduit les peuples à la justice sociale, au respect de la dignité humaine, à l’émancipation, à la liberté.  

« Les gens courageux ne craignent pas le pardon. Au nom de la paix. »

« Que règne la liberté. Car jamais le soleil s’est couché, sur réalisation humaine plus glorieuse ».

Nelson Mandela.

« Nul homme qui aime son pays, ne peut l’aider à progresser, s’il ose négliger, le moindre de ses compatriotes ».

Mahatma Ghandi.

Cette pétition sera remise à:
  • gouvernement français

    Campagne AMNISTIA a lancé cette pétition avec seulement une signature au départ et il y a maintenant 2 582 signataires. Lancez votre pétition pour créer le changement que vous souhaitez voir.




    Campagne compte sur vous aujourd'hui

    Campagne AMNISTIA a besoin de votre aide pour sa pétition “Amnistie des prisonniers et recherchés politiques corses.”. Rejoignez Campagne et 2 581 signataires.