Non à la fermeture des centres d'Accueil et de Crise dans le 93

0 a signé. Allez jusqu'à 1 500 !


APPEL DE L’INTERSYNDICALE SUD, CGT, CFDT, DE L’EPS DE VILLE-EVRARD ET DES PERSONNELS SYNDIQUéS ET NON SYNDIQUéS DES CAC

 

En France, une personne sur 5 peut être atteinte d’un trouble psychique au cours de sa vie. Dépressions, névroses, psychoses… Nous sommes tous concernés. Les maladies psychiatriques impactent les familles, l’entourage, la vie sociale.

Un dispositif sectoriel a été mis en place depuis les années 70 : centres médico-psychologiques, hôpitaux de jour, hospitalisations à temps complet et lieux d’accueil comme les Centres d’Accueil et de Crise (CAC).

Le CAC est un repère, un point d’ancrage dans la Cité. Sa mission est d’accueillir 24h sur 24 les patients, les familles. C’est un lieu contenant, qui peut recevoir à tout moment une personne en souffrance. C’est un lieu de soins, d’écoute par des professionnels qui évaluent la nécessité d’une hospitalisation, qui orientent, créent des liens avec les patients. C’est un lieu de prophylaxie ouvert.

 

 

 

 


Aujourd’hui : Depuis novembre 2017, cette structure n’accueille plus les personnes à partir de 18h30, ni les week-ends et les jours fériés. Décision prise en raison d’absence de gardes médicales avec pour but principal de faire des économies et de porter atteinte au service public de proximité. La population n’a plus de réponse adaptée et se trouve dans l’obligation de s’adresser aux services d’urgence des hôpitaux, eux-mêmes débordés et de rester avec leur souffrance toute une nuit ou un week-end.

Les personnels se sont mobilisés et exigent le rétablissement des gardes médicales sinon c’est  la mort programmée de ces structures. Aujourd’hui les CAC, demain à qui le tour ? Le  risque est grand de ne laisser place qu’à l’hospitalisation à temps-plein sans accompagnement thérapeutique global.

Le 22 mars rassemblement à 10h30,  place de la mairie d’Aubervilliers avec le soutien des élus de la municipalité dont la maire et conseillère départementale Mme DERKAOUI,   du député de la circonscription Mr Lachaud, des associations d’usagers, des associations locales, de l’USP.

Nous en appelons à votre  soutien pour interpeller les tutelles, les décisionnaires pour le maintien des outils de soins en psychiatrie en signant la pétition.



CAC compte sur vous aujourd'hui

CAC AUBER a besoin de votre aide pour sa pétition “Agence Régionale de Santé Ille de France: Non à la fermeture des centres d'Accueil et de Crise dans le 93”. Rejoignez CAC et 1 054 signataires.