M. Piolle, ne laissez plus les cirques avec des animaux sauvages s'installer à Grenoble !

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


Monsieur Le Maire,

Nous avons pu constater que le Cirque Medrano s’était installé à Alpexpo pour la période du 2 au 13 février 2018. Ce cirque propose un spectacle dans lequel interviennent des tigres, des éléphants, des chameaux, etc., autrement dit des animaux sauvages ou dits « exotiques » par le Cirque lui-même.

Nous considérons que ces êtres sensibles n’ont rien à faire dans des cirques, lieux où ils partagent leur temps entre l’emprisonnement, le dressage contre-nature et parfois violent et les représentations devant des foules intimidantes. Par ailleurs, il est déjà stipulé dans le code rural que "Tout animal étant un être sensible doit être placé par son propriétaire dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce". On ne peut donc pas se satisfaire de l'éventuelle bienveillance des dresseurs car comme l'ont démontrées de nombreuses études, seule la liberté garantit le bien-être de ces animaux. Puisqu'ils gardent leurs caractéristiques d'animaux sauvages, la naissance en captivité de certains de ces animaux ne peut en aucun cas justifier leurs conditions de vie actuelle.

Bien sûr, cette interpellation n’a pas vocation à pointer du doigt le Cirque Medrano en particulier mais l’ensemble des Cirques utilisant des animaux.

Le site de L214 « Politique & animaux » vous interpelle depuis 2016 sur le sujet suite à l’installation de plusieurs cirques avec animaux sur la commune de Grenoble. Il est possible de s’étonner que le 1er Maire écologiste d’une grande ville de France ne prête pas plus attention aux conditions de vie de la faune qui traverse sa ville.

À l’inverse, de nombreux autres Maires de différents bords politiques ont pris pour décision de ne plus accueillir sur le sol de leur commune des cirques détenant des animaux.

À l’heure où les citoyens s’émeuvent et se mobilisent contre des pratiques destructrices et porteuses de souffrances inutiles telles que la pêche électrique ou le « Monkeygate », il nous semble cohérent que notre ville prenne position sur un sujet aussi important que la souffrance animale.

C’est pour cette raison qu’en accord avec nos principes politiques, nous vous demandons, monsieur le Maire, de vous engager à ne plus accueillir à l’avenir ce type d’événement induisant la souffrance d’êtres sensibles.

Les Jeunes Insoumis.es Grenoble



Jeunes Insoumis.es Grenoble compte sur vous aujourd'hui

Jeunes Insoumis.es Grenoble a besoin de votre aide pour sa pétition “Éric Piolle: M. Piolle, ne laissez plus les cirques avec des animaux sauvages s'installer à Grenoble !”. Rejoignez Jeunes Insoumis.es Grenoble et 2 155 signataires.