Petition Closed

Carton Rouge au Match Belgique-Israël.

À Monsieur Yvan Mayeur Bourgmestre de Bruxelles, à mesdames et messieurs les membres du collège échevinal, mesdames et messieurs les conseillers.

Le collectif de citoyens que nous représentons à l'honneur de vous interpeller sur l'événement sportif qui doit se dérouler au Stade Roi Baudoin à la date du 13 Octobre 2015.
Notre brillante équipe nationale se verra opposée à la sélection nationale israélienne dans la phase éliminatoire de l'EURO 2016.
Nous aimerions attirer l'attention du collège, mais principalement la vôtre Monsieur le Bourgmestre, vous qui assumez la responsabilité entant qu'autorité supérieure de la Police de Bruxelles, et de l'ensemble des services de sécurité de la Capitale.
Nous avons toutes les raisons de croire qu'un tel événement, si il devait être maintenu, comporte des risques majeurs pour la sécurité publique, tant aux abords du plateau du Heysel que dans le reste de la Ville.

Pour rappel, des échauffourées ont opposé dernièrement les supporters du Beitar Jérusalem aux habitants de Charleroi ainsi qu'aux services de la Police fédérale et locale, avant et après le Match.
Les autorités bulgares ont eu également à déplorer des incidents de même nature lors de la rencontre opposant le CSKA Sofia à l'équipe israélienne d'Ashdod.
Il en fut de même lors de la rencontre Bosnie-Israël, se disputant pour la même compétition sportive de l'Euro 2016 à Sarajevo.
Il serait fort bien malhonnête de prétendre que seuls les supporters pro-israéliens composés des ultra-nationalistes et racistes des mouvements Beitar et LDJ, se soient rendus seuls coupables des violences à ses diverses occasions.
Nous pouvons toutefois avancer que les provocations de ces supporters là, les pro-israéliens, ont été à l'initiative à chacune des rencontres, déclenchant violences et destructions de biens privés et publics, voitures endommagées, vitrines de commerces saccagées, mobiliers urbains détruis.
Il ne serait pas judicieux non-plus d'imaginer que les violences de certains supporters opposés aux pro-israéliens ne seraient que l'expression d'un hooliganisme pur et dur, sans y déceler en réalité le rejet violent de la politique brutale israélienne.

Mais si il nous fallait retenir une seule bonne raison de nous opposer à cette rencontre sportive, celle-ci ne situe pas au niveau de la sécurité des biens matériels, mais au niveau de ce qui ne se matérialise pas, nous voulons parler de la morale.
La Morale qui sied aux personnes non dénuées de conscience, et qui ont connaissance, de ce qui se déroule en Israël et en Palestine occupée chaque jour.
Il serait inacceptable d'un point de vue éthique, que l'on puisse jouer au ballon avec des sportifs tous soldats réservistes, qui sous leurs tenues "sportives", conservent l'uniforme d'une armée d'occupation.
N'oublions pas non-plus que lorsque des soldats israéliens réservistes enfilent une tenue de sport, c'est aussi pour prendre part à une autre bataille, celle de la communication, celle-ci tendant à rétablir l'image d'un régime aux hideuses façons.
Il semble utile de rappeler le cortège de morts et de destructions, œuvre de la barbarie d'une armée coloniale, qui à nos jours, poursuit encore sa politique de domination à l'encontre d'une population martyre.
Nous autres citoyens libres n'avons pas l'intention de voir ce simulacre de réhabilitation sans réagir avec force et détermination.

Nous avons tous encore le souvenir du Boycott de l'Union soviétique lors des Jeux Olympiques de Moscou en 1980 en raison de l'annexion par l'URSS de l'Afghanistan.
Il semblerait qu'aujourd'hui la Fédération de Russie, autre régime, succéderait dans le rôle de la nation à ostraciser en cause d'un tout autre dossier, l'Ukraine.
En revanche, Israël occupe, tue, détruit, annexe chaque jours plus de territoires.
Le bellicisme de cette nation ne suscite hélas que de trop rares réactions tièdes, face à la menace que représente un expansionnisme meurtrier.
La Barbarie avance, gagnant chaque jour plus de terrain, provocant chaque jour plus de colère et de chagrin parmi les populations civiles.
Les meurtres dans des conditions horribles d'un bébé de dix-huit mois et de ses parents, occulteraient presque les meurtres dont la population palestinienne fait les frais chaque jour; il ne se passe pas une quinzaine sans que Gaza ne soit bombardée.
Nous assistons bras ballants à la mort lente des palestiniens à Gaza et à leur dépouillement systématique en Cis-Jordanie.
L'indignation artificielle du premier ministre israélien ne trompera personne, et certainement pas vous Monsieur le Bourgmestre.
Nous savons tous que l'Eté dernier Monsieur Netanyahou a conduit ses soldats aux massacres de populations civiles à Gaza.
Opération pendant laquelle plus de cinq cents enfants furent assassinés sur un total de plus de deux mille personnes majoritairement civiles.

Le Gouvernement de Tel Aviv aura beau jeu de feindre l'indignation aujourd'hui, il n'arrivera pas à duper les citoyens que nous sommes, et nous supposons qu'il en va de même pour chacun des membres de votre honorable assemblée.
Vous ne pouvez pas ignorer les déclarations des ministres en exercice du gouvernement de Tel Aviv lors de la dernière campagne électorale israélienne.
Les Propos de Madame Ayelet Shaked, ministre de la Justice, appelant à tuer les mères palestiniennes.
Les mots du très diplomate Avigdor Liberman, ministre des affaires étrangères, qui proposait de couper la tête, et à la hache, de tout arabe israélien qui serait hostile à la politique du gouvernement.
Quant aux réflexions "d'état d’âme" du Ministre de la Défense, Monsieur Moshe Yaalon, lequel déclarait : " J'ai tué dans ma carrière quantité d'arabes, et je n'ai aucun problème avec ça".
Vous en conviendrez, nous l'espérons, que ces déclarations font atrocement froid dans le dos.

Mesdames et messieurs les membres du Conseil, nous savons que votre temps vous est précieux, il sera donc Inutile d'aller plus loin dans l'inventaire des appels au meurtre des ministres israéliens du gouvernement actuel, lequel nous envoie sa soldatesque déguisée en groupe de joyeux garçons en culottes courtes.
Dès lors, nous vous demandons solennellement Monsieur Mayeur, et nous nous adressons à l'ensemble du collège échevinal, ainsi qu'à vos collègues conseillers, d'interdire ce match qui opposera notre valeureuse équipe à celle de la Honte.
Nous vous demandons à ce que le gazon du Stade Roi Baudoin ne serve pas de paillasson à une horde, qui a sous ses crampons le sang d'innocentes victimes.
Nous vous demandons d'agir dans le même esprit de prévention qui vous a amener à interdire le spectacle d'un Clown devenu hélas attristant par ses navrantes et douteuses fréquentations.

Cette fois ci le risque de trouble à l'Ordre public est réel, gageons que le très sérieux OCAM vous informe plus sérieusement que lorsqu'il le fait pour un spectacle "comique", nous autres citoyens, vos administrés, c'est ce que nous faisons.

Pour le Comité citoyen : Abdalouahad Bouchal.

This petition was delivered to:
  • À Monsieur le Bougmestre de Bruxelles Ville et au Conseil Communal.

    Abdel Bouchal started this petition with a single signature, and now has 564 supporters. Start a petition today to change something you care about.