Petition Closed

Nous leur demandons , non pas de débaptiser, les rues des professeurs LERICHE et CARREL , mais d’offrir aux passants un appareil critique*, précisant leurs engagements en faveur du régime de Vichy.

Nous ne devons pas effacer leur nom mais rappeler la partie sombre de leur carrière médicale.

*Et proposer l'appareil critique suivant pour le professeur Leriche:

"Premier président du Conseil Supérieur de l’Ordre des Médecins  du 7 octobre 1940 jusqu’au 28 décembre 1942.

Le Conseil de l’Ordre a participé au recensement des médecins juifs, à leur exclusion ; il a adopté une politique de répression vis-à-vis d’eux et il a participé à la spoliation de leur cabinet."

 

 

« Pinces-sans-rire ».

 

Il est bon de rappeler tous les aspects de la carrière du Professeur René Leriche qui a marqué nos histoires locales et nationale à tel point qu’à l’ Hôpital Civil de Strasbourg , un pavillon (devenu définitivement la faculté de Chirugie Dentaire en 2011 , sans appareil critique concernant «  Leriche »)  et l’amphithéâtre de la chirurgie A, portent son nom et que son portrait figure en bonne place dans différents instituts .

A tel point qu’un boulevard porte son nom autour du CHU de Hautepierre- Strasbourg, ouvert en 1979, sous Pierre Pflimlin.

Le professeur René Leriche est un de nos plus illustres chirurgiens, précurseur du traitement de la douleur, à l’écoute de ses patients.

Son enseignement à dépassé les frontières.

Il a donné son nom à de nombreuses rues et institutions médicales et à « des pinces » utilisées encore aujourd’hui par tous les chirurgiens.

Il existe aussi un célèbre «  syndrome de Leriche ».

Il est titulaire d’une chaire de chirurgie à Strasbourg en 1924.

Nous n’avons pas été étonnés d’apprendre qu’il avait été nommé président de l’Académie de chirurgie en 1954.

Mais le grand praticien a aussi été le premier président du conseil supérieur de l’Ordre des médecins à sa création par Vichy, en 1940, et a occupé ces fonctions jusqu’en décembre 1942.

Il s’en est justifié en affirmant que le conseil de l’Ordre, à l’instar du gouvernement de Vichy, avait servi de bouclier face à l’occupant nazi.

Rappelons que l'Ordre a été institué par la loi du 16 août 1940 et que c'est à partir de l'automne 1940 que le gouvernement de Vichy lança une offensive d'ordre législatif contre les juifs résidant en France.

Rappelons que l'opération policière réalisée contre les juifs de Paris " Vent printanier ", plus connue sous le nom de " Rafle du Vél'd'Hiv'", eut lieu les 16 et 17 juillet 1942.

Rappelons que la Solution Finale date du début 1942.

Le Conseil de l’Ordre a participé au recensement des médecins juifs, à leur exclusion ; il a adopté une politique de répression vis-à-vis d’eux et il a participé à la spoliation de leur cabinet.

Cette page sombre de l’histoire récente doit être transmise aux étudiants en médecine. Le silence actuel des enseignants dans toute la France ne peut être interprété que comme l’illustration de « l‘archaïsme », à leurs yeux, de Vichy et de ses lois anti-juives.

Ces enseignants continuent à entretenir l’idée que Vichy a été un accident, et que la médecine ne peut servir que le bien qu’elle incarne forcément.

Ils font « du révisionnisme par défaut ».

Nous estimons , en effet, que la matrice idéologique qui a présidé à la montée du nazisme en Allemagne et qui a présidé à l’installation du régime de Vichy a toujours été à l’œuvre, malgré Nuremberg.

 

Et qu’elle a participé à structurer notre manière de compartimenter la société et de hiérarchiser la valeur de la vie humaine jusqu’à aujourd’hui.

En dehors des 23 médecins allemands ayant adhéré au nazisme et jugés à Nuremberg (6 seront pendus), tous les autres seront « recyclés » et continueront à exercer et à enseigner …  des nazis jusqu’au milieu des années 70 !

Il en est de même de nos élites ayant adhéré à Vichy.

 

Comment les médecins nazis se représentaient-ils les juifs et les tsiganes avant de les tuer ?

Comment se représente-t-on l’Autre en pratique courante ?

Dans quels lieux d’apprentissage se forge-t-on ces représentations ?

Comment 67 ans après Nuremberg, en est-on arrivé, après 10 ans d’études à ce que la moitié des spécialistes français refusent d’accorder un premier rendez-vous aux bénéficiaires de la CMU ?

 

Quels sont les « juifs d’aujourd’hui » ?

 

 

Sur un plan très analogue que pour Leriche, Alexis Carrel demeure une des  référence humanistes de son temps.

Il est Prix Nobel de médecine en 1912.

Il affirme dans un extrait d'une traduction de la préface à l'édition allemande de L'Homme, cet inconnu, en 1936 : « En Allemagne, le gouvernement a pris des mesures énergiques contre l'augmentation des minorités, des aliénés, des criminels. La situation idéale serait que chaque individu de cette sorte soit éliminé quand il s'est montré dangereux ».

Il a lui-même préconisé dans cet ouvrage, toujours disponible en l’état dans nos librairies , d’utiliser les gaz pour s’en débarrasser !

Il a adhéré volontairement à Vichy.

Il y avait une rue Carrel à Strasbourg jusqu’en 1993.

 

Quels sont les villes qui  l’honorent encore aujourd’hui ?

 

Nous demandons à travers cette pétition , non pas de débaptiser, de manière anachronique, les rues LERICHE et CARREL , mais d’offrir aux passants un appareil critique, précisant les engagements à Vichy, qui mette alors en perpective les pages sombres et les pages lumineuses de l’histoire des institutions et des hommes afin d’aiguiser le sens critique des jeunes générations et d’embrasser, alors, « toute » l’Histoire.

 

Dr Georges Yoram Federmann

Président du Cercle Menachem Taffel.

 

Professeur Georges Hauptmann

Professeur honoraire de la Faculté de Médecine de Strasbourg

et du CHU de Strasbourg.

 

 

 

This petition was delivered to:
  • Sénateur-Maire de Strasbourg
    Mr Roland Ries
  • Mr le Directeur des Hospices Civils de Strasbourg
    Mr Christophe Gauthier
  • Mme le Maire de Cassis- Danielle Millon/Mr le Maire de Haguenau- Claude Sturni (67500),


    Georges Yoram FEDERMANN started this petition with a single signature, and now has 484 supporters. Start a petition today to change something you care about.