Ouverture des plages bretonnes au 11 mai et réservée aux résidences principales bretonnes.

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !


Ce 11 mai 2020 pour relancer l'économie l'Etat nous somme de reprendre le travail. Cela dans des lieux publiques, des commerces bondés, des usines confinées,...

Ils nous disent pour cela de confier nos enfants à des écoles dépassées par les événements et incapables d'assurer leur sécurité face à des enfants bien en peine de respecter les gestes barrières. Sur la base d'un "volontariat" illusoire qui cède place à la contrainte professionnelle.

Puisqu'on nous demande de sacrifier notre santé et celle de nos enfants au bénéfice des capitaux, comment est-il possible de manière sensée de nous interdire l'accès à nos plages ?

En conséquence, nous, Bretons, demandons aux autorités le minimum nécessaire à notre bien-être et à notre équilibre et qui en toute logique doit nous être accordé : l'accès à notre environnement et à nos plages, espaces naturels à ciel ouvert où les consignes de distanciation sociale sont très facilement applicables. Et qui au même titre que les parcs et jardins parisiens font partie de notre milieu naturel et de nos besoins vitaux.

Pour nous protéger et éviter l'afflux de touristes nous demandons que l'accès à nos plages soit réservé aux résidents pouvant justifier de leur résidence principale en Bretagne.

J'espère un soutien massif de tous les résidents de notre belle région pour nous garantir à tous et surtout à nos enfants des vacances estivales convenables après ces moments compliqués.

Nous acceptons de soutenir l'effort national mais nous demandons en retour un minimum de considération en retour et surtout des décisions un tant soit peu logiques.