Non au rattachement au Régime Général, Non à la suppression du RSI

0 a signé. Allez jusqu'à 200 !


 

Non au rattachement au Régime Général. Non à la suppression du RSI

Le savez-vous: cela entraînera une augmentation de près de 48 à 60% de vos cotisations selon votre niveau de revenus sans aucun droit supplémentaire.
Le savez-vous: Nous, artisans, industriels, commerçants, professions libérales ou micro-entrepreneurs ne nous soignons ou ne nous arrêtons que quand c’est indispensable, ce qui a permis par exemple au régime maladie des indépendants de dégager un excédent de 916 millions en 2016. L’intégration du RSI au régime général permettra demain aux pouvoirs publics de diminuer d’autant les déficits chroniques du régime général. La cigale aura dépouillé la fourmi !
Le savez-vous: La confiscation de nos réserves.
Le RSI a accumulé 18 milliards de réserves au titre de ses régimes complémentaires, grâce à une gestion responsable garantissant le versement des pensions jusqu’à la fin des années 2050. La tentation sera grande de piller nos réserves pour équilibrer le régime de retraite des salariés.
Le savez-vous: L’URSSAF ayant détruit l’image du RSI par ses incompétences et ses dysfonctionnements nous fait croire que demain elle sera plus efficace. L’informatique comme par magie devrait demain être parfaite.
Le savez-vous: les administrateurs élus représentant toutes les tendances syndicales et  à même de connaitre les difficultés de chacun s’impliquent  dans les commissions sociales pour les actifs, retraités et leur famille.
- 77 millions d’euros versés au titre de l’aide aux retraités et à l’autonomie
- 33 millions d’euros versés au titre de l’aide de prise en charge des cotisations
Le savez-vous: La modification des commissions sociales entraînera la disparition de la part humaine des analyses de dossier par une technocratie sur critères de revenus du régime général. 
Le savez-vous: Le Gouvernement fait miroiter de nouveaux droits pour les indépendants, sans préciser leur mode de financement, dans le cadre de leur intégration au régime général. Il reste bizarrement très silencieux sur les  droits actuels spécifiques aux indépendants, qui risquent fort de disparaître demain dans le cadre d’une harmonisation avec les salariés:
- Fin du capital décès pour les retraités,
- Fin du statut de conjoint collaborateur,
- Fin des régimes d’invalidité adaptés aux différents métiers,
- Fin de l’aide au départ en retraite,
- Fin des aides au chauffage pour les retraités les plus modestes,
- Fin des allocations maternité versées sans contrepartie d’arrêt de travail,
- Fin des bilans santé retraite gratuits.
Le savez-vous : la promesse du droit au chômage, mais à quel prix, et pour qui?  

 Nous demandons donc au Gouvernement:
- Le retrait immédiat du projet de rattachement du RSI au régime général.
- L’association des chefs d’entreprise aux évolutions d’un régime propre   aux professions indépendantes, efficace, solidaire, adapté à leurs modes
d’exercice, et géré par leurs pairs.

Soyez nombreux à signer et faire circuler cette pétition. Dans quelques semaines, il sera trop tard et vous regretterez la fin du RSI et son éclatement au sein de la bureaucratie du Régime Général !   

  

 



CNPD du RSI compte sur vous aujourd'hui

CNPD du RSI a besoin de votre aide pour sa pétition “Non au rattachement au Régime Général, Non à la suppression du RSI”. Rejoignez CNPD du RSI et 138 signataires.