Obtenir le placement en structure spécialisée pour le chien CURTIS

0 a signé. Prochain objectif : 50 000 !


Curtis est placé depuis le 18/11/2019 en fourrière sous réquisition judiciaire suite à la tragique disparition de sa maîtresse Élisa Pilarski, tuée très probablement par plusieurs chiens, comme l'a indiqué le Procureur de la République, M. Frédéric Trinh.

Une meute de chiens de chasse à courre était présente ce jour-là sur les lieux (16.11.2019), et est soupçonnée, jusqu'à preuve du contraire, d'être à l'origine du décès d'Élisa, enceinte de 6 mois.

Étonnamment, la meute de chiens a regagné son habitat "le chenil" appartenant à l'organisateur et propriétaire de la chasse à courre  "Rallye la Passion", M. Sébastien van Den Berghe, et a été mise sous la garde du valet de chien, M. Alexandre Guivarch, tous deux présents dans la forêt de Retz le jour du drame.

Nous avons été mis devant une évidence, la meute de chiens de chasse à courre a eu droit à la présomption d'innocence et un traitement favorable à la continuité de son habitude de vie. 

Curtis, lui, a été placé de fourrière en fourrière. La première l'a mis en danger, l'a sali ouvertement, a bafoué ses droits, puis l'a transféré à nouveau dans une fourrière du même nom, SACPA. À ce jour, il n'a encore reçu aucun soutien psychologique par rapport à son traumatisme et il est toujours dans l'attente de l'évaluation comportementale qui pourrait enfin le libérer. 

Nous en concluons que Curtis, lui, n'a pas eu droit à la présomption d'innocence ! 

Serait-ce une défaillance de la justice ? 

Curtis n'est ni un chien trouvé ni abandonné, il a une famille ! 

Curtis est un être vivant doué de sensibilité, il doit être respecté et protégé comme il se doit et comme le dit la loi ! 

M. le Procureur de la République, nous en appelons à votre bienveillance à mettre tout en œuvre pour faire respecter les droits du chien Curtis. 

Nos respectueuses salutations.