Non à la station Lukoil dans le quartier des Vennes à Liège

Non à la station Lukoil dans le quartier des Vennes à Liège

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Cécile VALTER a lancé cette pétition adressée à Monsieur Willy Demeyer Bourgmestre de Liège et à

Nous, résidents du quartier des Vennes et de la ville de Liège, vous présentons une pétition contre un projet d’installation d’une station-service « Lukoil » aux croisements de la rue Jondry et du Boulevard de Froidmont à Liège (permis unique CU/2/51).

Ce projet nous semble déraisonnable car :
- Il existe de multiples stations-services dans les environs. Trois stations sont déjà installées sur la N30 entre la Dérivation et sa jonction avec le quai des Ardennes. Dans un rayon de 2km autour de l’emplacement de la future station-service, on recense déjà une dizaine de stations-services (données google-map). Il n’y a donc pas de plus-value en termes de service vu l’offre abondante.

- Cette station sera construite en plein milieu d’un quartier d’habitations, or une station-service est une source de pollution avérée. Il existe une émanation de substances volatiles, notamment particules fines, benzène et autres composés organiques volatiles, qui sont des molécules cancérigènes (association avec l’apparition de leucémies notamment chez les enfants – Brosselin P. et al, Occup Environ Med 2009), des perturbateurs endocriniens et entraînent des répercussions notables sur la fonction respiratoire (sources pubmed). Il existe également un risque de pollution des sols et de l’eau. Il existe également un accroissement du trafic local avec arrêts et redémarrages qui génère une source importante d’émissions de particules fines et autres déchets de combustion. Cette pollution est perceptible dans un rayon de plus de cent mètres et différents articles scientifiques recommandent d’en tenir compte et d’éviter ce type d’installation à proximité d’habitations.

- Il existe un risque d’explosion et d’incendie que les riverains refusent catégoriquement car le risque zéro n’existe pas.

- Le passage fréquent de véhicules et les livraisons de combustibles sont autant de sources de nuisances sonores et visuelles, tant nocturnes que diurnes (portières qui « claquent », démarrage de véhicules, bruit des pompes, bruit lié à la manipulation des becs, passage régulier de camions citernes, éclairages, etc.). Par ailleurs, l’absence de mur autour de certains jardins favorise les vols lorsque la végétation de ce terrain est absente. Plusieurs cambriolages ont déjà été eu lieu.

- La construction de cette station va entrer en compétition avec d’autres commerces existants, pouvant potentiellement menacer des activités commerciales établies de longue date dans notre quartier si un « shop » similaire à celui d’autres stations Lukoil venait à être également construit (Sandwicherie Point-Chaud, Carrefour Market, station Total, etc.).

- Cela va entraîner une dévaluation notable des maisons environnantes, souvent unifamiliales et rénovées avec soins par leurs propriétaires, et donc à terme un retentissement sur la valeur des biens immobiliers de l’ensemble du quartier.

- Ce projet s’inscrit complètement à l’encontre de l’esprit du quartier, qui se veut un quartier paisible, convivial, harmonieux et où le respect de la nature est pris en compte.

- Ce projet s’oppose également aux besoins de mobilité douce qui sont revendiqués par un nombre croissant de « Vennards ». Ces besoins en termes de mobilité alternative sont largement repris dans le Plan Urbain de Mobilité (PUM) (http://mobilite.wallonie.be/outils/plans-de-mobilite/plan-urbain-de-mobilite-de-liege.html Une évolution vers une utilisation plus importante du vélo et l’installation du tram y sont clairement exposés, au détriment de l’automobile à usage personnel. Le boulevard de « l’Automobile» pourrait très bien accueillir une piste cyclable ou le tram. Il existe en ce sens des projets spécifiques à notre quartier et au regard desquels l’installation d’une nouvelle station-service à l’endroit prévu est un non-sens. Enfin, nous nous permettons de souligner que ce projet nous semble en inadéquation avec les objectifs stratégiques de la déclaration de politique communale de logement de la ville de Liège (Agir contre le réchauffement climatique et améliorer la qualité de l’air, favoriser le vivre-ensemble dans tous les quartiers, renforcer l’attractivité de Liège, réussir à densifier la ville tout en la rendant encore plus agréable – disponible : https://www.liege.be/fr/vie-communale/services-communaux/logement/actualites/la-ville-de-liege-adopte-la-declarationde-politique-communale-du-logement

Nous demandons au Bourgmestre et aux membres du Collège communal de la ville de Liège de :

- S’engager à refuser ce projet aujourd’hui.

- Garantir l’absence de construction d’une station-service à cet endroit dans le futur.

- Entamer un dialogue avec les habitants du quartier des Vennes sur l’avenir de ce bout

de verdure qui représentait jusqu’il y a peu un poumon pour le quartier et le boulevard

« de l’Automobile ».

Le quartier des Vennes est un joyau au coeur de Liège, par sa verdure, son urbanisme

préservé et sa population chaleureuse. Il se doit d’être préservé et ses habitants respectés.

Pour le groupe « Touche pas à mes Vennes »,

Laurent Godinas
laurentgodinas@gmail.com

Caroline Geuzaine
geuzainecaro@gmail.com

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !