Sécurisez les abords des écoles de Luynes !

0 a signé. Allez jusqu'à 1 500 !


Ce mardi 29 mai, à la sortie de l'école Louis-Pasteur, notre fils de 10 ans a été renversé par une voiture tandis qu’il traversait l’avenue du duc de Luynes sur un passage piéton. Après intervention des pompiers et du SAMU, il a été conduit aux urgences pédiatriques de l'hôpital Clocheville. Son état a nécessité une hospitalisation de neuf jours.

Aucun enfant ne devrait vivre cela, ni aucun parent le subir. Malheureusement, nous prenons conscience, de la plus cruelle des manières, du fait que bien des conditions sont encore réunies pour qu'un tel drame se produise à nouveau. Nous sommes désormais convaincus de la coupable insuffisance des aménagements de sécurité devant nos écoles.

 Pourtant, il s'agit de l'une des toutes premières missions d'un maire, conformément aux pouvoirs de police qui lui sont conférés (art. L2212-2 du CGCT et JO AN du 10.10.2006, p.10635, question n°98630). Il lui revient en effet de prendre "toutes mesures utiles" pour assurer cette sécurité, faute de quoi sa responsabilité civile et pénale comme celle de sa commune pourraient être engagées. Nous demandons donc à Monsieur le Maire de faire procéder dans les meilleurs délais aux améliorations nécessaires.

Il ne saurait nous répondre qu’on ne peut faire des travaux de voirie à chaque fois que survient un accident et que ce sont là des choses qui, hélas, arrivent. Nous parlons en effet ici d'aménagements que les citoyens, les parents d'élèves, les équipes enseignantes et les responsables d'école réclament depuis très longtemps et qui lui ont été rappelés encore très récemment lors de la fusion des écoles ou des travaux du parking de la piscine. L’accident de notre fils a mis en lumière la légitimité et l’urgence de ces demandes.

 Elles sont de deux ordres :

1) imposer aux automobilistes de ralentir :

a. en instituant une zone 30 avec radar pédagogique au niveau du carrefour où l'école Louis-Pasteur est située ;

b. en disposant des ralentisseurs ou des chicanes aux extrémités de cette zone ;

c. en décidant de l’implantation d’un carrefour giratoire au croisement de l’avenue du duc de Luynes, de l’avenue du général de Gaulle et de la rue du petit verger ;

d. en améliorant la signalisation par panneaux et marquage au sol pour qu’aucun automobiliste ne puisse ignorer qu’une école est proche.

2) sécuriser la traversée des piétons :

a. par la mise en place de passages piétons mieux identifiés, disposés par exemple sur une partie surélevée de la chaussée et signalés par des panneaux clignotants ;

b. par la création d'une traversée en deux temps, avec installation d’une zone refuge en milieu de chaussée pour inciter les enfants à vérifier chaque portion de route qu'ils s'apprêtent à traverser ;

c. par le maintien des adjoints de sécurité qui, équipés de leurs gilets jaunes, accompagnent la traversée des enfants aux heures d’entrée et de sortie de l’école.

De telles considérations valent également pour l'école maternelle Suzanne Herbinière-Lebert, pour l'école élémentaire Albert-Camus et pour le collège Raymond et Lucie-Aubrac. Dans chacun de ces établissements, des voix se sont élevées régulièrement pour alerter le maire à ce propos mais sont restées vaines. Trop souvent cette année, des travaux ont été réalisés sur la voirie à proximité des écoles sans que nous en soyons informés ; sans même que semblent être pris en considération la circulation, le stationnement et surtout la sécurité des élèves et de leur famille. Mis devant le fait accompli, il nous a fallu improviser. Ce 16 mai encore, le président de Cartable et Sac’ado signalait à la municipalité que la fermeture soudaine de l’avenue du général de Gaulle désorganisait l’activité autour de l’école Louis-Pasteur. Cette situation n’est pas étrangère à l’accident de notre fils puisque jamais sans cela, il ne se serait trouvé à traverser sur ce passage piéton.

Monsieur le Maire ne saurait ignorer plus longtemps la nécessité d'agir en faveur de nos enfants.

 Amélie et David Lebreton


 



DAVID compte sur vous aujourd'hui

DAVID LEBRETON a besoin de votre aide pour sa pétition “Monsieur le Maire de Luynes: Sécurisez les abords des écoles de Luynes !”. Rejoignez DAVID et 1 049 signataires.