Préserver la Cour des Petites Écuries

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Jean-Noël TROUBAT a lancé cette pétition adressée à Mairie Paris 10 et à

Merci de soutenir cette pétition à destination des autorités municipales de la Mairie de Paris 10, de la Mairie de Paris, et de la Préfecture de Police. 

L’objectif est d’obtenir une action rapide de la Mairie de Paris 10 afin que le quotidien des riverains redevienne vivable, et que cessent les incivilités et confiscations de l’espace public. 

Constat quotidien de l’environnement de la Cour des Petites Écuries, qui peut être étendu à l’ensemble du quartier Strasbourg Saint Denis : 

• Les passants sont obligés de marcher au milieu de la rue. Entre les numéros 11 et 22, les bars et restaurants se sont accaparés l’intégralité des trottoirs. Outre le danger, cela est impraticable pour les personnes à mobilité réduite, les poussettes, les personnes âgées … 

• Certains résidents, en rez-de-chaussée, subissent les désagréments d’avoir des tables bruyantes tous les soirs à moins de 1,60 mètre de leurs fenêtres, et vivent volets fermés, comme au numéro 15 de la cour.

• Aérer son logement, dormir avant 2H00 du matin … est très compliqué car les terrasses ne respectent pas les horaires de fermeture à 22H00. De plus, lorsque les tables sont retirées, les clients sont invités à consommer en station debout sur les trottoirs exigus ou la chaussée. Les niveaux de décibels sont fréquemment supérieurs à 80 / 90, l’étroitesse de la cour accentuant le bruit. 

• Outre le développement non contrôlé et hors règlement des activités bistrotières dans la cour des Petites Écuries, les riverains subissent les nuisances des dealers qui opèrent leurs trafics entre les numéros 11 et 24 de la cour, avec une présence marquée au niveau du numéro 15 et de son hall. Cela se traduit de plus en plus fréquemment par des bagarres de rue entre individus résidant au numéro 15, récemment avec des couteaux et autres objets.

Les autorités municipales et la préfecture de police ont été saisies par les riverains. Leur action devient maintenant urgente. Nous leur demandons par la présente d’agir dans les plus brefs délais dans le cadre des pouvoirs dont ils disposent. 

Les tentatives de discussion avec les gérants d’établissement et avec les dealers, initiés par certains riverains, ne sont pas concluantes, et ont pu se traduire par des agressions physiques ou verbales. 

Merci de vos signatures, et partages de cette pétition pour une alerte collective des autorités de Paris 10 afin que notre environnement redevienne vivable. 

PS : n’oubliez pas de signaler les problèmes constatés dans l’application ou site internet « Dans Ma Rue » et sur les réseaux sociaux. 

 

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !