NON à la privatisation déguisée de la Galerie du Chateau d'eau de Toulouse

0 a signé. Allez jusqu'à 1 500 !


Le 7 décembre prochain, Le Conseil Municipal de Toulouse examinera une délibération visant à lancer une procédure de délégation de service public pour la gestion du lieu. Cette décision de mise en concurrence de la Galerie revient à concéder le lieu à un "opérateur privé", sans aucun débat avec l'équipe existante, qui est écartée de toute information et de tout dialogue.

La Galerie du château d’eau est un haut-lieu de la photographie, de renommée nationale et internationale : Première galerie publique exclusivement destinée à l’exposition de photographies ouverte en France, en 1974, à l’initiative de Jean Dieuzaide, lieu unique de diffusion, d’édition et de ressources photographiques, elle est dédiée à la formation du public et au soutien de la jeune création artistique.

Le très beau bâtiment datant du 19 e siècle, inscrit à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques, est à la fois lieu d’expositions de la photographie française et internationale, mais aussi un pôle documentaire unique en accès libre. Un lieu magnifique, situé en bord de Garonne, au cœur de la ville rose et libre d’accès à tous. Un « bien commun » vivant dédié à l’action culturelle, un service public qui offre les moyens d’appréhender la lecture des codes photographiques, dans une société saturée d’images, une référence en matière d’action culturelle.

La Galerie du Château d’eau, c’est : 500 expositions depuis sa création, 40 000 visiteurs par an, 600 artistes exposés, 350 monographies éditées, une bibliothèque de 15000 ouvrages (la seconde la plus importante en France), une collection de 5000 tirages d’auteur.

La Galerie du Château d’eau, d'abord municipale, est portée depuis 1981 par l’association PACE (Photographie Au Château d’Eau). Cette modification de gestion fût décidée avec la municipalité de l'époque afin que les recettes puissent être utilisées pour l'action culturelle. Elle est depuis toujours « soutenue » par des subventions municipales, en baisse permanente depuis 2015 et subit une pression de plus en plus forte de la Mairie pour mettre fin à sa gestion.

Nous demandons à Monsieur le Maire de prolonger la convention d’occupation de la Galerie du Château d’eau jusqu’au 31 décembre 2019, pour permettre de trouver les conditions d’un partenariat culturel nouveau avec PACE, l’association gestionnaire et l’équipe en place.

Nous demandons à Monsieur le Maire d’ouvrir un dialogue avec PACE, sur le bien-fondé et le contenu d’une réorganisation du pôle photographique de Toulouse.

NOUS DEMANDONS A MONSIEUR LE MAIRE DE RENONCER A CETTE PRIVATISATION DEGUISEE DE LA GALERIE DU CHATEAU D’EAU



Odile compte sur vous aujourd'hui

Odile ROBINOT a besoin de votre aide pour sa pétition “Maire de Toulouse: NON à la privatisation déguisée de la Galerie du Chateau d'eau de Toulouse”. Rejoignez Odile et 1 405 signataires.