Pétition fermée

SAVE FABRIQUE

Cette pétition avait 1 715 signataires


Aujourd'hui 24 Novembre . Le commissariat nous avise d'une fermeture administrative d'un mois.

La cause : 8 personnes interpellées pour détention de stupéfiants dans la rue de la Fabrique depuis Juillet 2016 . Soit 0.2% de 4000 Entrées depuis cette date .

Nous avions rencontré Madame le Préfet à ce sujet au mois d'août. Nous nous étions engagés a continuer notre prévention des risques tant sur les produits stupéfiants que sur l'alcool .Les interpéllations ont baissés de plus de la moitié comparé au premier semestre .Nous avons de plus ouvert une navette gratuite , action qui vient s'ajouter à nos partenariats avec les hôtels voisins et qui complète le travail de notre service de sécurité. Nous multiplions les soirées SAM. Vous les clients vous savez très bien que vous pouvez venir sans être importunés , vous savez très bien qu'il n'y a que très peu de bagarres chez nous et que les pompiers ne se déplacent quasiment jamais. Que devons nous en penser ?

Alors quel est notre tort ? Est ce de faire de la musique électronique ? Venons nous d'une autre planète ?Comment font les grandes villes autour de chez nous ? Toulouse Bordeaux , villes dans lesquelles on compte énormément de clubs électroniques.? Nous sommes ouverts depuis bientôt deux ans et  ce grâce à vous .Vous êtes nombreux a nous suivre et c'est vous aussi aujourd'hui qui êtes punis.

Nous enclenchons donc dès lundi matin une procédure juridique , qui on l'espère nous aidera aidera a faire annuler ou peut être réduire le temps de fermeture .

L'effet :Nous fermer au mois de décembre ? Période la plus faste pour les discothèques ,est clairement dans le but de nous achever.Du moins c'est aujourd'hui ce que nous pensons. La Fabrique ne pourra jamais survivre à une fermeture si longue , nos bookings en cours devront être payés, en référence aux contrats qui nous lient avec les agences ainsi que les artistes. Concrètement La Fabrique est en danger. Ces employés aussi.

Notre demande: Madame le Préfet nous vous demandons de bien vouloir s'il vous plaît réexaminer votre décision , qui nous le répétons tuera notre entreprise. Nous ne sommes coupables que de jouer de la musique électronique .

Eric et Francine Bergeret , gérants de "La Fabrique"

 

 

 

 

 

 

 



La Fabrique compte sur vous aujourd'hui

La Fabrique a besoin de votre aide pour sa pétition “Madame le Préfet des Hautes Pyrénées : SAVE FABRIQUE”. Rejoignez La Fabrique et 1 714 signataires.