SAUVONS LA CARRIÈRE ANTIQUE DE LA CORDERIE DE MARSEILLE

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


Cette carrière, acte de naissance de Marseille, puisque exploitée par les Phocéens dès sa fondation au VIe siècle avant notre ère, est menacée par le projet immobilier haut de gamme du groupe Vinci, dénommé "Les Loges".

Le terrain de cette découverte unique a été cédé par la mairie au promoteur pour 3,36 M d'euros. A ce jour, suite à la mobilisation des riverains et des associations, seuls 635 m2 de la carrière doivent être classés au titre des monuments historiques, tandis qu'un "banc de taille" serait découpé et déplacé hors du site. Seul ce vestige de quelques mètres carrés serait protégé par une verrière, tandis que les 635 m2 classés, constitués d'une pierre fragile, seraient exposés à une dégradation rapide selon les géologues.

Une simple visite du site montre pourtant que celui-ci ne peut être morcelé et doit être protégé dans son ensemble pour garder sa force patrimoniale.

Les architectes consultés considèrent que le programme du promoteur peut être respecté en préservant les vestiges, notamment en dégageant le bas des immeubles et en modifiant partiellement leur répartition. La carrière grecque, ainsi que le rempart de Louis XIV, fermant le site, pourraient ainsi être vus depuis le boulevard de la Corderie.

Croyant en la plasticité et en l'intelligence architecturale, nous appelons à une refonte du projet, car les immeubles doivent s'adapter à la carrière antique et non l'inverse !

Sites & Monuments (SPPEF)

Pour en savoir plus

Pour nous aider



Sites & Monuments (SPPEF) compte sur vous aujourd'hui

Sites & Monuments (SPPEF) a besoin de votre aide pour sa pétition “Madame la ministre de la Culture: SAUVONS LA CARRIÈRE ANTIQUE DE LA CORDERIE DE MARSEILLE”. Rejoignez Sites & Monuments (SPPEF) et 2 016 signataires.