Contre ces commerces climatisés qui laissent leurs portes ouvertes en pleine canicule

0 a signé. Prochain objectif : 100 !


En me baladant dans les rues dijonnaises un jour de très forte chaleur en cette fin juillet, j'ai été surpris par les courants d'air frais venus de certains commerces. Il était stupéfiant de constater que les portes automatiques de nombreux magasins climatisés du centre- ville restaient volontairement ouvertes.

En ces temps d'urgence climatique, ce comportement est inacceptable.

En laissant rentrer l'air chaud dans un espace climatisé, le climatiseur pour maintenir une température basse est obligé de consommer encore plus d'énergie.  La production d'air frais implique directement un rejet d'air chaud en extérieur créant ainsi un îlot de chaleur urbain. 
L'augmentation de la température extérieure à cause des climatiseurs, c'est entre 0,25 et 1 degré. "En 2030, s'il y a deux fois plus de climatiseurs, l'augmentation serait de 0,5 à 3 degrés supplémentaires" (source agence parisienne du climat ) 
Laisser les portes ouvertes de ces commerces climatisés gaspille cet air frais et contribue encore plus à faire augmenter la température extérieure. 

Les raisons de cette invraisemblance seraient commerciales, une porte ouverte inciterait davantage les clients à entrer. Les intérêts commerciaux avant ceux climatiques bien entendu...

En 2020, il est inconcevable d'agir encore de la sorte, il s'agit là d'une aberration thermique, d'un non sens. Un paradoxe même, quand on sait que la Ville de Dijon, qui figure parmi les 4 villes finalistes du concours «Capitale Verte Européenne 2022» , a pour projet de soulager la chaleur urbaine par la création d'îlots de fraîcheur. La plantation de quelques arbres, l'installation de toiles solaires et brumisateurs n'auront qu'un effet palliatif et ne seront pas suffisants sans les efforts de chacun, y compris ceux des commerçants. 

Limitons donc les dégâts en demandant aux commerces de fermer leurs portes!  
Incitons la Mairie à encourager les comportements vertueux et à sensibiliser les acteurs économiques que la ville !