Il est temps d'améliorer le mode de scrutin aux présidentielles !

0 have signed. Let’s get to 200!


          -------------------- EN 2 MOTS ! --------------------               
Il est urgent de réformer les élections présidentielles, en remplaçant l'uninominal à deux tours actuel par le jugement majoritaire, où chacun peut donner son avis sur plusieurs candidats - pour un résultat plus juste, plus proche des opinions des Français. C'est le moment où jamais de montrer à nos dirigeants que ce système doit structurellement être amélioré dès 2022. C'est possible, si vous signez (et partagez !) cette pétition, en ce moment crucial de transition présidentielle. 
   

      -------------- EN DAVANTAGE DE MOTS --------------

Et voilà, c'est reparti pour un tour. 

Les Français se sont exprimés - ... du moins les 78% des inscrits qui estiment encore utile de le faire au 1er tour. (1)

Résultat : au 2ème tour, nous choisirons entre 2 candidats dans lesquels plus de 55% des français ne se reconnaissent pas  - ... sans compter tous les votes utiles, sous la pression des sondages qui empêchent souvent voter avec son coeur et sa conviction (2). On a connu pire  au 1er tour de 2002 : c'était moins de 26% des électeurs qui avaient voté ou pour Chirac ou pour Le Pen...

Alors, à l'heure où l'on sait greffer un coeur, aller sur Mars, créer des algorithmes pour optimiser des transactions boursières en 113 millisecondes, n'aurions-nous pas aussi les compétences pour améliorer ce scrutin électoral majeur ?

Il est possible de mieux récolter l'avis des Français pour élire qui gouvernera le pays, et il est urgent de le faire, grâce à la méthode du vote par jugement majoritaire. 

Elle est très simple à mettre en place. Un tour suffirait même à s'exprimer. Il suffit de donner à chaque candidat une mention, entre : "Excellent", "Très bien", "Bien", "Assez bien", "Passable", "Insuffisant", "À rejeter".
On regarde ensuite le candidat qui a la meilleure mention majoritaire (c'est-à-dire la moins mauvaise mention qui lui a été donnée par 50% des électeurs, de sorte que la moitié de la population le juge au moins au dessus de cette mention), et celui là est élu. 

Adieu les problèmes de votes utiles, des dilemmes entre "petits" et grands candidats. Les candidats ne dépendent plus les uns des autres, on peut en apprécier plusieurs. Et surtout, s'exprimer sur ceux qu'on ne veut pas voir au pouvoir. On peut ne pas s'exprimer sur la totalité, cela n'a pas d'importance, le poids de ceux qui donneront leur avis complet fera la différence (et même en votant "Excellent" pour son préféré et "à rejeter" pour tous les autres, le système reste plus efficace). Une image valant mille mots : cliquez ici pour voir le résultat graphiquement, c'est très visuel !

Très fort pour la démocratie aussi : si aucun candidat n'a été jugé mieux que "Passable" par 50% des votants, on refait un vote avec d'autres candidats.

Une meilleure méthode existe donc, facile à mettre en place : ne nous enlisons pas dans un vieux système caduque ! Notre France se doit d'innover, de retrouver son rôle de pionnière audacieuse, elle qui a souvent été à la pointe des avancées sociales, philosophiques et politiques. 

C'est même une urgence : la société se divise progressivement, dangereusement, ... et c'est justement le rôle du politique de nous rassembler pour nous permettre de vivre ensemble. Faisons donc en sorte que l'élection apaise les tensions plutôt qu'elle n'appuie sur les clivages.

Ouvrons la voie du vote par jugement majoritaire. Pour une élection plus représentative, un vote plus juste, philosophiquement plus intègre, et un climat politique plus sain. 

Un nouveau président sera bientôt élu, s'il veut réformer le pays, renforcer notre République, et inscrire son nom dans l'histoire mondiale de la démocratie, il sait ce qu'il lui reste à faire. 

Et vous aussi savez quoi faire : signez, faites tourner ! 
C'est en sensibilisant la majorité qu'on arrivera à transformer positivement notre démocratie.
Accompagnez vos messages cette vidéo qui explique avec beaucoup de pédagogie les avantages de cette méthode : https://www.youtube.com/watch?v=ZoGH7d51bvc





  ✏︎✏︎✏︎✏︎✏︎  TOUJOURS PAS CONVAINCUS ? ✏︎✏︎✏︎✏︎✏︎ 


Plusieurs preuves que le système actuel est ABSURDE :

• Un scrutin où l'on choisit entre 2 candidats est intolérable face à l'explosion de l'échiquier politique en 4 ou 5 forces qui s'affrontent. 

• Les électeurs de gauche cumulent plus de 27% des voix, mais vont devoir choisir entre l'extrême droite et le centre droit... 

• De leur côté, 20% des électeurs ayant voté pour la droite forte de Fillon se sentent écartelés, dans un dilemme entre un parti extrémiste et un candidat trop peu réformateur à leur goût. (Ce qui au passage divise encore plus le pays : regardez le climat de cet entre 2 tours.. !)

• Enfin, même en regardant de plus près le vainqueur du 1er tour : une grande majorité des électeurs de Macron n'a pas voté pour lui par adhésion mais par stratégie, par défaut (2) - notamment pour éviter Le Pen/Fillon.. Voter utile dès le 1er tour : on marche sur la tête.

• Comme à toutes les élections présidentielles de la Vième République, il arrive cette absurdité que les "petits candidats" soient un poids pour les favoris qui leurs ressemblent le plus (demandez à Jospin, qui loupe à 0,5% le 2ème tour quand Taubira, assez proche, pèse 1,6% - sans parler des autres candidats de gauche)  

• En fait, rationnellement, il est tout simplement aberrant de devoir réduire son opinion à un seul nom. Il est très difficile pour chacun de se positionner, et surtout terriblement dommageable de ne pas capter également l’avis des candidats que les français rejettent massivement. 



  ----- "Mais la méthode actuelle est très pratique !"-----

On a tendance à penser que nous sommes bloqués dans un système qu'il est impossible de changer. Et c'est vrai qu'il est difficile d'imaginer plus simple que la façon dont nous élisons le président : on choisit notre préféré et ensuite le préféré parmi les 2 préférés. Pourtant, le mécanisme est beaucoup moins aisé qu'il n'y paraît. Cette vidéo de 5 minutes montre qu'on obtient de nombreux résultats différents selon la manière de comptabiliser les voix. De quoi prendre conscience que de multiples méthodes existent, et qu'il est de notre responsabilité d'adopter la meilleure, pour la santé de notre démocratie


Parmi de nombreuses autres méthodes, le jugement majoritaire reste la meilleure.
 
En France déjà, il y a plus de 200 ans, Condorcet ou de Borda imaginaient d'autres moyens d'élire un gouvernant. Certains pays comme l'Irlande ou l'Australie les utilisent déjà.
• On pourrait classer les candidats dans un ordre de préférence (mais attention aux votes stratégiques !)
• On pourrait attribuer un certain nombre de points à chaque candidats, pour représenter au mieux notre avis (mais attention à l'homogénéité : un 12 sur 20 n'a pas la même valeur aux yeux de chacun !)

Ces multiples méthodes de vote alternatif ont étudiées par des experts chercheurs, notamment par l'américain Michel Balinski et le franco-marocain Radi Lakari. Ce dernier explique sa démarche et défend le jugement majoritaire lors d'une conférence à l'école Polytechnique.


Alors certes, la méthode n'est toujours pas parfaite (peut-elle l'être ?) mais elle est en tout cas beaucoup plus représentative et juste que l'uninominal à deux tours. Assurément, elle sera "moins pire" que la situation actuelle. 

Qu'attendons-nous ? (bordel !) [oups] 

 

 

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Lien / Sources
Pour preuve que ce nouveau mode de scrutin passionne les experts et les citoyens qui veulent réfléchir à la meilleure manière de porter l'intérêt général, de nombreuses initiatives existent déjà. (Ici et vu les faibles échantillons non représentatifs, leur résultats ne valent évidemment pas grand chose d'autre qu'une matière d'étude.)
• https://vote.imag.fr/ : Expérimentation de vote 2017. CNRS. Université de Caen, CREM. Paris School of Economics. Université Jean-Monnet Saint-Étienne, GATE. Université de Strasbourg, BETA. Université Grenoble-Alpes, Grenoble-INP, LIG.
Plus de 14 000 votants, avec de nombreuses méthodes différentes. 
• https://www.jugementmajoritaire2017.com : une expérimentation scientifique menée et soutenue par le CNRS, Paris Dauphine, l'École Polytechnique et laPrimaire.org
• https://www.election-alternative.fr/ : une autre expérimentation du jugement majoritaire
http://votenroll.cheredeprince.net/ :  encore une... !
• http://www.slate.fr/story/127232/vote-primaire-de-droite : une expérimentation faite par le magazine en ligne Slate (pour les primaires de la droite)

 

Surtout, les vidéos de vulgarisation fleurissent (merci à elles !)
• ScienceEtonnante : " Réformons l'élection présidentielle ! " (19min)
• Science4All : " Le jugement majoritaire " (17min)
• Radi Lakari, École Polytechnique : " Un nouveau mode de scrutin : le jugement majoritaire " (15min)
• La statistique expliquée à mon chat : "Monsieur le président, avez-vous vraiment gagné cette élection ? " (5min)

 

Notes
(1) L'abstention à ce 1er tour 2017 était légèrement au dessus de 21%. C'est à dire que plus d'un électeur sur 5 n'a pas jugé utile de se déplacer pour voter (ce qui n'empêche pas le ministère de parler de "vitalité démocratique")

(2) Cf cet extrait de l'enquête Ipsos / Cevipof / Le Monde réalisée auprès d'un échantillon représentatif de 14 300 personnes, selon laquelle Marine Le Pen et Emmanuel Macron sont les deux candidats dont les électeurs votent le plus par défaut parmi les 5 candidats de tête - avec moins de la moitié de vote d'adhésion pour celui qui arrive en tête de ce 1er tour



Today: Benjamin is counting on you

Benjamin Athuil needs your help with “Il est temps d'améliorer le mode de scrutin aux présidentielles !”. Join Benjamin and 107 supporters today.