Approuvons le Pacte Écologique Clermontois d'Éric FAIDY

0 a signé. Prochain objectif : 200 !


1) Béton et bitume laisseront la place à une vaste coulée verte d’arbres, de bosquets, de verdures et de fontaines. Elle inondera le centre-ville, des Salins à Delille, en passant par la place de Jaude et la place Gaillard.

2) Chaque quartier de la ville disposera d’un « salon de verdure » : squares ou jardins dédiés au repos, à la promenade, aux rencontres entre voisins, aux jeux d’enfants et à la fraîcheur.

3) Un Conseil citoyen et environnemental composé d’habitants, d’associations et d’experts se saisira librement des dossiers de la transition écologique avant toute décision du Conseil municipal.

4) 10 000 arbres privilégiant les essences locales seront plantés dans les rues, sur les places et le long de sentiers piétonniers.

5) La construction de pistes cyclables, en continu et sécurisées, sera accélérée grâce au doublement du budget annuel dès 2020.

6) Une voie sera créée pour les mobilités douces sur les grands boulevards (Côte Blatin, Aristide
Briand, Jean Jaures, Cote Blatin, Italie) dès la première année de mon mandat

7) La place des Salins sera entièrement réaménagée avec un vaste espace arboré où se tiendront les marchés et un parking relais de centre-ville végétalisé dont la couverture deviendra un jardin partagé pour les habitants du quartier.

8) Aucun permis de construire pour les logements collectifs et les bureaux ne sera délivré s'il ne comporte pas un plan de végétalisation.

9) Les Clermontois seront invités à jardiner leur ville, en pied d’arbre ou d’immeuble, sur leurs balcons, dans leurs jardins, à installer des jardins familiaux ou des jardins partagés près de leurs habitations. En concertation avec les habitants concernés, des trottoirs deviendront des sentiers urbains.

10) Les cours des écoles, les façades et les toits des bâtiments municipaux seront végétalisés.

11) Le transport en bus et en tramway deviendra gratuit pour tous pendant le week-end.

12) Un arrêt de bus à 10 minutes de chez soi sera possible grâce à un maillage renforcé du réseau de transports collectifs. L'électrification des deux lignes de bus B et C en site propre sera poursuivie.

13) Des navettes de bus électriques avec arrêts à la demande relieront tous les quartiers.

14) Un réseau de bornes de recharges électriques sera déployé sur l'ensemble de la ville.

15) Le projet de créer des zones à faible émission (ZFE) sera poursuivi. Les véhicules les plus polluants seront progressivement interdits. Nous impliquerons les habitants pour construire le plan de mise en oeuvre.

16) Chaque porte de la ville disposera d'un parking relais végétalisé et relié au centre-ville par des bus électriques ou le tramway.

17) Le réseau de chemin de fer existant sera utilisé pour densifier l’offre de transports collectifs grâce au tram-train. Au sein même de la ville, les gares urbaines (Royat/Chamalières, Lycée de Chamalières, La Rotonde, Clermont-Aulnat) seront utilisées pour des transports métropolitain, une sorte de RER clermontois.

18) La rénovation thermique des milliers de logements considérés comme des passoires énergétiques sera encouragée fiscalement et financièrement. Un service municipal d’information sur les aides à la rénovation et à l’économie d’énergie sera mis à disposition dans chaque Maison de village.

19) Un plan de développement massif de production d’électricité à base d’énergies renouvelables sera lancé, appuyé sur les coopératives et les projets citoyens. Tous les bâtiments municipaux seront équipés de panneaux solaires.

20) Les cantines de la ville offriront chaque jour le choix entre un menu végétarien et un menu classique. 90% de l’alimentation proposées par les cantines sera d’origine bio ou locale.

21) Une politique d’acquisition foncière de terrains agricoles autour de l’agglomération sera mise en place afin de constituer une ceinture maraîchère de produits de qualité et de proximité.

22) L’espace urbain évoluera pour encourager la biodiversité dans les parcs et les squares, les écoles et les stades, les ronds-points et les cimetières, sur les places et les rues, les balcons et les toits.

23) La présence de cirques ou de ménageries utilisant des animaux sera interdite. L’approvisionnement des cantines municipales proviendra progressivement d’unités de production respectueuses du bien-être animal.

24) Des Assises citoyennes sur les déchets seront organisées pour examiner les meilleurs moyens de réduire les déchets à la source, de les recycler.

25) La distribution de composteurs individuels pour balcon sera généralisée afin que l‘ensemble des foyers puisse valoriser les déchets alimentaires.

26) L’économie verte sera privilégiée avec la constitution de deux pôles d’excellence, une Green Valley dans le croissant de la Limagne et un Mobility Village aux Cézeaux. Ils seront créateurs d’emplois durables.

27) Les Espaces naturels sensibles sur le territoire urbain seront sanctuarisés et une réflexion sera conduite pour intégrer, aux portes de l’agglomération, les 120 ha de l’Ecopôle du Val d’Allier afin que celui-ci devienne un site écologique majeur. 

28) Une Maison de la Nature et de l’Ecologie sera ouverte dans la ville. Elle sera cogérée par les associations et la municipalité.

29) Les nombreuses associations qui accompagnent et enrichissent l’action publique dans les domaines de la protection de la nature, de la biodiversité, de la transition énergétique, des déchets, de la mobilité, de la prévention des risques ou de l’éducation au développement durable,
verront leurs financements confirmés sur plusieurs années à travers la signature de partenariats.

Je m’engage à préparer l’avenir de la ville tout en améliorant le quotidien des Clermontoises et des Clermontois, c’est mon objectif. La transition écologique en constitue la clé. Elle sera ma boussole dans toutes mes décisions. La neutralité carbone en 2040 deviendra l’objectif prioritaire de la ville. Je l’appliquerai à toutes les activités relevant de la responsabilité d’un maire. Le premier adjoint aura la charge de la transition écologique. Il sera doté de prérogatives transversales sur l’urbanisme, les transports et le logement. Depuis que je suis candidat, j’en ai fait le cœur de mon projet pour transformer Clermont, un projet positif et fédérateur. Je ferai de Clermont-Ferrand une « ville verte » et ce sera sa marque. 

C’est le pacte qu’ici je noue avec vous.
Éric FAIDY