Soutenez le projet de ferme écologique "Au Petit Colibri" de #RichardWallner
  • Adressée à : Jean-Marie Acquier

Cette pétition sera remise à:

Monsieur le Maire de Marsac
Jean-Marie Acquier
Madame la Ministre du Logement et de l'Égalité des Territoires
Cécile Duflot
Monsieur le préfet de Charente
Salvador Pérez

Soutenez le projet de ferme écologique "Au Petit Colibri" de #RichardWallner

    1. Françoise Coutant - Vice-Présidente du Conseil Régional de Poitou-Charentes
    2. Pétition de

      Françoise Coutant - Vice-Présidente du Conseil Régional de Poitou-Charentes

      Angoulème, France

Lorsqu'en 2005 Richard Wallner lance son projet de ferme écologique "Au Petit Colibri" sur des terres constructibles à Marsac en Charente, toutes les conditions sont réunies pour que ce projet d'agriculture durable, salué par le département et la région, soit un véritable succès pour sa commune et au-delà. Pourtant en 2008, la mairie décide d'interdire sa construction, contre l'avis des services d'État et malgré les 3 années d'activités de Richard. Depuis, Richard vit au milieu de ses terres, en se demandant quel pourra être l'avenir de sa ferme.

Organisations et personnalités signataires :

ELUS

> Marie-Paule Jammet, Vice-Présidente du Conseil régional de Poitou-Charentes (Europe Écologie Les Verts)
> Jean-Christophe Hortolan, Conseiller Régional de Poitou-Charentes (Europe Écologie Les Verts)
> Geneviève Paillaud, Conseillère Régionale de Poitou-Charentes (Europe Écologie Les Verts)
> Olivier Périnet, Maire de SUAUX (16260)

> Emmanuel GROLLEAU, Conseiller Municipal Europe Écologie Les Verts de la ville de NIORT (79022)

> Denys Crolotte, Conseiller Municipal Europe Écologie Les Verts de VILLERS LES NANCY(54601)
"Je suis conseiller municipal EELV à Villers les Nancy et je pense que l'avenir c'est l'agriculture bio et péri-urbaine."

ASSOCIATIONS

> Association Charente Nature (16000 ANGOULÊME) (association charentaise de protection de la nature et d'éducation à l'environnement)
> Association Culture et Partage (16330 ST AMANT DE BOIXE) :
"Notre association locale "Culture et partage" reconnaît dans le projet de Richard une initiative intelligente, cohérente et pleine d'espoir pour nos terres agricoles dénaturées. Au nom de la liberté d'entreprendre, nous soutenons ce jeune agriculteur conciliant mais tenace, face aux refus sans cesse renouvelés. Les nouvelles contraintes qui, encore une fois freinent son projet, et cette intransigeance administrative paraissent arbitraires."
> Association IMAGINE UN COLIBRI (16570 MARSAC)
> Association SEINBIOOSE (16330 VARS)

> Autres associations : vivre sans aeroport (44000 NANTES), zadefonstoo(44000 NANTES), pershitude(77), cirkanus(77)

 

PERSONNALITES

> Claude Bourguignon, Spécialiste international sur la microbiologie des sols

> Lydia Bourguignon, Spécialiste international sur la microbiologie des sols

> Marc Dufumier, professeur emérite à AgroParisTech

> Didier Coupeau, secrétaire régional d'Europe Écologie Les Verts Poitou-Charentes

(Vous voulez aussi faire signer votre association, votre mairie ou votre personnalité préférée ? Contactez-moi, je vous transmettrai ma lettre d'appel à signature.)

____________________________________________________________ 

Pour mieux comprendre :

Sur ses 9 hectares de terres, Richard veut construire une ferme, c'est à dire son habitation et les bâtiments de stockage nécessaires sur place à un système de polyculture-élevage très diversifié (légumes, fruits, oeufs, céréales, miel, etc.), incluant une vente locale directement aux consommateurs et de la transformation (pain, jus,...). De nombreux experts agricoles (*), collectivités (**) et responsables politiques (dont l'actuelle ministre du Logement Cécile Duflot, venue sur place - vidéo), saluent le travail de Richard et soutiennent son projet.

Mais Jean-Marie Acquier, maire de Marsac, également agriculteur, ne reconnaît pas le caractère agricole de ce projet de petite ferme (interview vidéo). Malgré l'installation en cours de Richard et l'intervention argumentée des services de l'État***, la mairie choisit de déclasser le terrain en zone naturelle, le rendant inconstructible, et prévoit également l'installation d'une station d'épuration au bord du terrain sans accepter de ménager une distance suffisante pour éviter d'imposer de nouvelles contraintes réglementaires à Richard.

Pourtant, Richard est plein de bonne volonté; il n'a jamais baissé les bras et n'a eu de cesse de rechercher à concilier les intérêts de chacun. Il souhaite simplement vivre sa vie et mener son projet de ferme, que je trouve cohérent avec les besoins agricoles de demain. Il s'apprête donc à déposer de nouveaux plans de construction qui respectent les contraintes de la mairie, dont le projet de station d'épuration, malgré l'important surcoût que cela induira, l'abandon d'une partie du travail déjà réalisé (buttes de culture, grillage à poule, etc.), et la nécessité de réinventer l'organisation de ses bâtiments et de ses cultures. En retour, tout ce que Richard demande c'est que la mairie classe les 6 hectares non inondables de son terrain en zone agricole - comme l'a demandé le commissaire enquêteur*** du projet d'urbanisme de la mairie, accepte ses nouveaux plans et fournisse l'approvisionnement en eau et en électricité pour sa ferme.

Voici mon appel :

Pour parvenir à convaincre la mairie qui ne veut rien céder depuis 7 ans, Richard a besoin d'une médiation de la part de la préfecture de Charente. Nos milliers de signatures et messages de soutien que je transmettrai personnellement à Mme la préfète de Charente et à M. le maire sont aujourd'hui plus que jamais essentiels... car il est temps d'agir pour que la ferme "Au Petit Colibri" puisse enfin voir le jour !
                     


Merci de diffuser à tous vos amis. Ensemble, sauvons le Petit Colibri.

Françoise Coutant : Vice-Présidente du Conseil Régional de Poitou-Charentes

Approfondir :
Pour connaître le projet innovant de ferme écologique de Richard (agriculture naturelle et conception permaculturelle) :
- son site internet  
- la vidéo  de présentation de ses cultures (20 min)

Notes:
(*) Claude Bourguignon, Pierre Rabhi, Marc Dufumier, et d'autres avaient déjà signé une pétition lancée en 2007 lors de l'enquête public du PLU de MARSAC..
(**) Conseil général de Charente, conseil régional de Poitou-Charentes (lettre de soutien de nov 2005), Pays d'Entre-touvre et Charente et bien d'autres.

(***) Avis du commissaire enquêteur du PLU, Avis de la Chambre d'agriculture de Charente, Avis de la DIREN (Direction Régionale de l'Environnement), Citons aussi l'avis de l'association charentaise de protection de la nature et d'éducation à l'environnement (Charente Nature) venue déposer un avis officiel lors de l'enquête publique du PLU fin 2007 indiquant un projet de ferme "pleinement cohérent" et "positif pour l'environnement".

Signatures récentes

    Informations

    1. 50 000 signatures récoltées

    signataires

    • Benoit VINKEL FRANCE
      • il y a 17 jours

      Après achat et lecture du livre, j'adhère tout à fait au projet.

      Signaler ce commentaire
      • il y a 25 jours

      Bon courage !

      cet abus de pouvoir de certaines autorités est une honte !

      Signaler ce commentaire
      • il y a 25 jours

      parce que l'agri bio est vitale !

      Signaler ce commentaire
    • Hadrien Bisson BUSSY-SAINT-MARTIN, FRANCE
      • il y a 26 jours

      Pour une agriculture qui nourrisse véritablement les hommes et non qui enrichisse les financiers.

      Signaler ce commentaire
    • IDOU Mickael FRANCE
      • il y a environ un mois

      Y'en n'a marre de la mal bouffe !!!

      Signaler ce commentaire

    Développez vos propres outils pour gagner.

    Utilisez l'API de Change.org pour développer vos propres outils de mobilisation. Découvrez comment commencer.