Pétition fermée

NON A L'ENFOUISSEMENT D'AMIANTE DANS LES VOSGES DU NORD

Cette pétition avait 388 signataires


Monsieur le Préfet de la Région Grand-Est,

Monsieur le Président de la Région Grand-Est,

Madame le Maire de Niederbronn-les-Bains,

Monsieur le Président du Parc Naturel Régional des Vosges du Nord,

 

Malgré la nécessaire recherche d’une solution pour éliminer l’amiante du bâti, l’implantation en cours d’un site d’enfouissement  de 150 000 tonnes d’amiante sur la colline du Sandholz sur le ban communal de Niederbronn-les-Bains, ne pourra que provoquer des externalités négatives supérieures aux bénéfices pour le territoire, ses habitants et ses acteurs.   

En ce sens, nous renouvelons nos critiques face à ce projet :

-       Il ne s’agit pas d’un stockage réversible, mais d’un enfouissement légué aux générations futures ;

-       Il fera bénéficier d’une mauvaise image à un territoire concerné par 15% d’emplois touristiques ;

-       Il fait prendre un risque considérable au Parc Naturel Régional des Vosges du Nord quant à la perte du label « Réserve Mondiale de la Biosphère », attribué à seulement neufs parcs naturels à travers la France. La perte de ce label aura un impact économique notamment pour l’écotourisme ;

-       Il fait prendre un risque considérable aux labellisations touristiques de la Ville de Niederbronn-les-Bains, dont le rayonnement touristique profite à tout le territoire de la communauté de communes dont la ville est membre ;

-       Il ne répond pas aux attentes des concitoyens des territoires concernés. En effet, deux manifestations réunissant près de 400 personnes ont démontré l’opposition des citoyens. Cette opposition s’est accompagnée des votes contre le projet des conseils municipaux de Reichshoffen et d’Oberbronn ;

-       Il ne répond pas aux réserves formulées lors de l’enquête publique, que le juge des référés a considéré comme étant un motif d’avis défavorable ;

-       L’Union Européenne considère toutes les formes d’amiante comme une substance dangereuse. Malgré les risques inférieurs que constituent l’amiante lié, il n’en demeure pas moins que la zone d’emplois du Sandholz est accolée au site d’enfouissement. La Gendarmerie est à moins de 250 mètres et les habitations à moins de 300 mètres du site ;

-       Il n’a pas été prouvé, par ailleurs, que la caractéristique géologique du site permette une réelle imperméabilité de l’enfouissement. Il n’est pas prévu d’« alvéolage » étanche ;

-       Il est prouvé que ce site est implanté en lisière de deux zones naturelles protégées (ZNIEFF)

-       Le Conseil Régional, compétent en matière de déchets dangereux, n’a pas été saisi. L’autosaisine du Conseil Régional n’a pas encore donné d’avis. Mais nous appelons cette instance à rendre un avis défavorable, compte tenu des enjeux importants et des externalités négatives que causerait l’enfouissement d’amiante dans le Parc Naturel Régional des Vosges du Nord.

En ce sens nous souhaitons attirer votre attention sur ces éléments qui constituent un risque pour notre territoire : l’implantation du stockage, les risques d’image, l’attractivité touristique, l’opposition citoyenne et la perte de labels importants pour les Vosges du Nord.

De fait, nous pensons que ce projet est un non-sens économique, environnemental et éthique. Nous vous remercions pour l’attention accordée à ces informations en espérant qu’elles puissent désormais avoir une influence pour mettre un point final à ce projet.

Nous vous prions, Monsieur le Préfet, Monsieur le Président du Conseil Régional, Madame le Maire de Niederbronn-les-Bains, Monsieur le Président du Parc Naturel Régional des Vosges du Nord, de croire en l’assurance de nos respectueuses salutations.

 

Pour le collectif anti-amiante, 

Evelyne FUCH, Présidente de l'association HERON.

Victor VOGT, Conseiller communautaire du Pays de Niederbronn-les-Bains, Conseiller municipal de Gundershoffen. 



Victor compte sur vous aujourd'hui

Victor VOGT a besoin de votre aide pour sa pétition “Préfet de la Région Grand-Est: NON A L'ENFOUISSEMENT D'AMIANTE DANS LES VOSGES DU NORD”. Rejoignez Victor et 387 signataires.