Pour qu'il n'y ait plus de morts évitables sur nos routes,disons non à l'alcool au volant!

0 a signé. Prochain objectif : 75 000 !


Ce 23 Mai 2020 à Cocody Angré (Abidjan) une mère de famille, une épouse, une personne pleine de vie, a été fauchée par un véhicule avec son époux et leur fils cadet au cours de leur footing matinal. Au volant de l'engin se trouvait un automobiliste sans permis de conduire et de surcroît en état d'ébriété. Les 3 victimes du chauffard sont décédées sur le champ.       

Cette dame, c'est le Docteur LAURENCE YA ADONIS-KOFFI, Professeure Titulaire de pédiatrie, spécialisée en néphrologie au CHU de Yopougon (Côte d’Ivoire). ''C'était'' une référence de cette discipline dans son pays et en Afrique francophone. Elle était engagée depuis 7 ans dans la lutte contre l’insuffisance rénale chez les enfants.

Certes, ce ne sont pas les 1ères, ni les seules victimes de la route. Car nous avons tous perdu au moins un proche à cause de l'incivisme de certains automobilistes. Mais le drame de ce jour, ne sera pas le dernier si toi et moi nous nous taisons. Ensemble mettons un terme à ces horreurs en signant cette pétition. Reclamons à nos gouvernants à travers cette pétition:

1-l'ethylotest (alcootest) au volant en contrôle de routine et la recherche systémique d'autres toxiques en plus en cas d'accident de la voie publique (AVP) jugé grave

2-l'institution du permis de conduire à point avec possibilité de retrait immédiat de celui-ci en cas de faute grave

3-le durcissement des sanctions pénales existantes contre les responsables des homicides "pseudo-involontaires" par AVP, surtout si ces derniers sont en état d'ébriété alcoolique, cannabique ou autre

4-l'intervention d'organes indépendants et plus de rigueur, dans tout le processus d'obtention du permis de conduire

5-L'augmentation des contraventions pour l'incivisme au volant et pour les infractions au code routier

6-l'imposition de travaux d'intérêts généraux complémentaires aux responsables d'AVP pourvoyeurs de handicap, dans les services médico-sociaux pour les  traumatisés de la voie publique.                                         Ensemble nous-y arriverons. Merci