REFORME DU LYCÉE PRO. - NON à la déprofessionnalisation des diplômes du BAC Pro. & du CAP

0 a signé. Allez jusqu'à 200 !


Le dossier de presse « Transformer le lycée professionnel », a été présenté le 28 mai dernier. A la lecture de ce dernier, nous, enseignants de lycée professionnel, sommes très inquiets de la réforme du Bac Professionnel qui s’engage.

La réforme propose :

- Le choix de la spécialité seulement à la fin de la seconde. Cela conduit au final à la perte d’un an de formation professionnelle spécialisée (2 ans au lieu de 3 actuellement).

- Les heures de stage (Période de Formation en Milieu Professionnel) sont dans cette réforme comptées dans le total des heures d’enseignement. Ce décompte génère la disparition de 177 H d’enseignement en CAP et de 86 H en BAC PRO.

- Des matières disparaissent des dotations horaires, les heures d’enseignement professionnel et général diminuent. Par exemple, en CAP, pour l’enseignement général, on passe de 855 H à 467 H (moins 46 %).

- Les heures d’accompagnement personnalisé augmentent fortement, elles passent de 30 H à 130 H. Cependant le contenu, le financement, et le personnel qui encadrera ces heures n’est précisé à aucun moment.

- La création d’un « chef-d’œuvre » est énoncée sans jamais en préciser la définition et les modalités de ce projet, qui permettront de valider le diplôme.

- La possibilité de faire le CAP en 1, 2 ou 3 ans est évoquée sans aucune considération pratique (quelles modalités d’apprentissage, de progression commune ?).

- Pour les BAC pro, l’encouragement de l’apprentissage n’évoque à aucun moment l’organisation pratique des formations (effectifs des classes, intégration des apprentis en classes distinctes ?) 

- Le mélange entre les sections 3pro et DIMA ne tient pas compte des différences entre les deux publics et leurs potentialités.

Ce dossier lance beaucoup de pistes, mais ne propose aucune mise en œuvre concrète de ses idées. 

Cette réforme dévalorise et baisse le niveau des formations professionnelles par une diminution drastique des heures d’enseignement.

En l’état, nous ne pouvons l’accepter.

Cette réforme semble dictée par des raisons budgétaires et des logiques de réduction de moyens. Elle ne prend pas en compte la réussite de nos élèves, ni la qualité de leurs futures formations.

Conscients des besoins d’évolution, nous sommes ouverts à des réformes, pour proposer une amélioration des formations et souhaitons pleinement y être associés.

AIDEZ-NOUS à sauver les diplômes du BAC Professionnel & du CAP.



Collectif de professeurs de Lycée Pro. compte sur vous aujourd'hui

Collectif de professeurs de Lycée Pro. a besoin de votre aide pour sa pétition “Ministre de l'éducation nationale: REFORME DU LYCÉE PRO. - Non à la déprofessionnalisation des diplômes du BAC Pro. & du CAP”. Rejoignez Collectif de professeurs de Lycée Pro. et 124 signataires.