NON à la suppression des services publics à Saint-Vaury et en Creuse

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


La ville de Saint-Vaury (1900 habitants) subit cette année la perte de près de 50 emplois publics (Centre Hospitalier La Valette, centre de distribution du courrier de La Poste, trésorerie).

Ces suppressions d'emplois vont se traduire d'une part, par une perte nette ou une détérioration des services pour la population de Saint-Vaury, et d'autre part, par une diminution sensible de l'activité économique locale.

La fermeture de la Trésorerie avec la suppression des 6 emplois a pour principale origine des décisions gouvernementales dont l'objectif est de faire, dans le cadre du programme CAP 2022,  des économies à tout prix et rapidement au détriment d'une partie de la population, déjà en difficulté (la Creuse est le département le plus âgé de France et compte beaucoup de bénéficiaires de minimas sociaux), qui ne peut pas avoir accès à l'e-administration (pas d'accès ou pas de compétences) et qui a besoin d'être encore accompagnée, assistée par des agents publics pendant plusieurs années.

Concernant la poste, cette fermeture répond toujours à la même logique qui guide les décisions publiques ou privées : regrouper en éliminant les échelons de proximité. Selon ce raisonnement, Saint-Vaury et la Creuse ne seront jamais le lieu d'installation d'une structure de regroupement, laquelle sera systématiquement implantée dans les agglomérations.

Le centre hospitalier spécialisé en psychiatrie installé à Saint-Vaury subit de plein fouet les conséquences du plan gouvernemental qui exige une économie dans le secteur de la santé de 3 milliards.

Parallèlement, le Président MACRON a initié en octobre 2017, un Plan Particulier pour la Creuse avec pour objectif de redynamiser ce département rural. Mais sa réussite est d'ores et déjà fortement compromise si le cadre que constituent les services publics est fortement remis en cause par l'Etat lui-même.

NON à la disparition et à la privatisation des services publics à SAINT-VAURY et en CREUSE !

NON à la suppression des emplois publics à SAINT-VAURY et en CREUSE !

POUR un moratoire en faveur des services publics à SAINT-VAURY et en CREUSE dans le cadre du Plan Particulier pour la Creuse !

 

 



Philippe compte sur vous aujourd'hui

Philippe BAYOL a besoin de votre aide pour sa pétition “Emmanuel Macron: NON à la suppression des services publics à Saint-Vaury et en Creuse”. Rejoignez Philippe et 896 signataires.