NON à la mise au pilori de Colbert !

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


Depuis plusieurs jours, Jean-Baptiste Colbert est la cible d’une campagne de dénigrement sans précédent, savamment orchestrée par diverses personnalités et par certaines associations communautaristes, au premier rang desquelles le ‘’Conseil représentatif des associations noires de France’’ (CRAN) : animés par des arrière-pensées idéologiques délirantes, ces redresseurs de torts estiment pouvoir réduire cette grande figure de notre histoire aux responsabilités, réelles par ailleurs, qui furent les siennes dans la promulgation du Code noir, cet ensemble normatif de sinistre mémoire qui réglementait au XVIIème siècle le statut juridique des esclaves dans les Antilles françaises.

Prenant appui, par un effet d’aubaine, sur les controverses récentes survenues aux Etats-Unis au sujet de la postérité du général sudiste Robert Edward Lee, nos activistes de la mémoire réclament ni plus ni moins la disparition de l’espace public des symboles qui célèbrent Colbert, singulièrement en débaptisant, comme par hasard, les noms des établissements scolaires portant le nom du célèbre ministre de Louis XIV.

En agissant de la sorte, nos apprentis sorciers s’égarent doublement. Ils sont d’abord coupables d’anachronisme, ce grave péché de l’esprit qui interdit de juger moralement du passé à partir du présent ou d’apprécier un écart de conduite commis jadis au regard de nos catégories de pensée contemporaines. Ils ouvrent ensuite la porte à une réécriture généralisée de notre histoire, hautement dangereuse pour la stabilité de notre inconscient collectif, qui risquerait demain de conduire notre pays à effacer partout, entre autres figures illustres de notre histoire, les noms de Voltaire, Napoléon ou de Jules Ferry, coupables d’écrits antisémites pour le premier, de rétablissement de l’esclavage dans les colonies pour le deuxième et de ‘’suprémacisme’’ des ‘’races supérieures vis-à-vis des races inférieures’’ pour le troisième….

L’histoire de France est un héritage indivis qui doit être pris en l’état, sans que nul ne puisse retrancher ou rajouter quelque réalité du passé que ce soit. Affirmer que Colbert fut l’un de nos grands hommes d’Etat, à l’origine notamment d’un interventionnisme salutaire des pouvoirs publics dans l’économie de l’époque, n’implique nullement de dédouaner le Contrôleur général des finances du Roi-Soleil de sa part d’ombre dans le développement de ce drame abominable que fut l’esclavage.

Sauf à vouloir ouvrir les plaies du passé, à attiser des polémiques inutiles ou à entretenir de mauvais clivages au sein de la société française, il nous appartient d’éclairer l’histoire plutôt que de la réécrire, autant par honnêteté intellectuelle que par volonté de pacifier le débat public. Déjouant le piège idéologique de la repentance, notre communauté nationale ne peut donc que refuser, fermement et définitivement, la disparition du nom de Jean-Baptiste Colbert de l’espace public.

 « L’incompréhension du présent nait fatalement de l’ignorance du passé" disait Marc Bloch. Dans le sillage du grand médiéviste, pourquoi ne pas mentionner, par des inscriptions et des modes d’information appropriés, les responsabilités objectives qui furent celles de Colbert dans l’expansion de l’esclavage dans les colonies du royaume de France, sans exagérer la portée de celles-ci, ni omettre de rappeler que l’esclavage fut, - avant, pendant et après le Grand Siècle, - une pratique effroyable malheureusement courante ailleurs dans le monde. La pédagogie plutôt que la censure pour garantir la concorde civile en somme….

Gardien de l’unité du pays, le Président de la République ne peut se dérober à ses responsabilités en s’abstenant de prendre position sur cette affaire qui engage le Bien commun. J’appelle donc solennellement Emmanuel Macron à siffler la fin de la récréation en garantissant le respect intangible de la figure historique de Jean-Baptiste Colbert.



Karim compte sur vous aujourd'hui

Karim OUCHIKH a besoin de votre aide pour sa pétition “Emmanuel Macron: NON à la mise au pilori de Colbert !”. Rejoignez Karim et 1 948 signataires.