Pour le renvoi de Cyril Hanouna

Pour le renvoi de Cyril Hanouna

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
H. L. a lancé cette pétition adressée à Conseil Supérieur d'Audiovisuel

Les propos qui ont été prononcés sur le plateau de « Touche pas à mon poste » le 25 octobre dernier ont provoqué une polémique parmi une partie des spectateurs : plusieurs ont alerté le Centre Supérieur de l'Audiovisuel.
Pour (re)trouver les propos en question, ainsi que les réactions que l'on peut qualifier de minimalistes des principaux concernés, à l'exclusion du présentateur lui-même, Cyril Hanouna, voir le lien ci-dessous :

https://www.20minutes.fr/arts-stars/television/2361791-20181027-touche-poste-chroniqueurs-debattent-viol-conjugal-telespectateurs-saisissent-csa

Pour constater que ceux qui ont tenté de poser le problème du viol et du consentement (Nabilla Benattia, Gilles Verdez) n'ont pas eu voix au chapitre :
http://www.madmoizelle.com/viol-tpmp-debat-963244

Ces propos et la polémique engendrés rappellent l'affaire du canular homophobe en 2017.
Il ne sert à rien de s'excuser après : de pareils dérapages ne doivent pas se produire, et se reproduire, dans une émission avec une telle audience, et qui a un impact désagréable pour les gens qui connaissent ou subissent les réalités du harcèlement, du viol, de l'homophobie ; mais aussi un impact nauséabond sur ceux qui les ignorent, les méconnaissent ou les tolèrent.

Il importe de rappeler que le viol conjugal est, et a été (on peut porter plainte depuis le XIXe siècle... seulement), une réalité assez largement ignorée, mais dont les dommages (psychologiques, entre autres) sont bien réels. C'est un crime. On commence heureusement à en parler, et à le montrer (vous avez peut-être vu le film Reviens-moi de Joe Wright ou lu Atonement de Ian McEwan). Pour ceux qui voudraient en savoir plus sur la réalité du viol conjugal :
http://www.planningsfps.be/activites/Violences-sexuelles/Le-viol/Pages/le-viol-conjugal.aspx

Aborder de tels sujets, ou en débattre, y compris dans des émissions à forte audience, y compris en donnant une libre expression à chacun, peut être une chose utile ou intéressante ; mais la quasi-unanimité des propos lâchés par les invités de l'émission, la difficulté, pour ne pas dire la quasi-impossibilité à émettre d'autres avis (voir les articles plus haut), et l'absence de modération de la part du présentateur, sont pour le moins dérangeantes. Ce sont des sujets pour lesquels des combats sont encore à mener, et, dans ces conditions, le terrain ne peut PAS être entièrement laissés à ceux qui – peut-être par méconnaissance ou maladresse, on le souhaite du moins – minimisent ou bien nient ce genre de réalité.
Même si ce n'était pas l'intention des invités de l'émission, cela ne peut qu'encourager les coupables, et leur donner un sentiment d'impunité.
On n'envisagerait pas de présenter d'autres sujets qui réclament une ouverture de la parole aux victimes – l'apartheid en Afrique du Sud jusqu'en 1994, le harcèlement moral au travail – sans apporter leur vision des choses, ni rappeler les dommages qu'ils ont subi.

À l'heure où la parole des femmes sur les violences qu'elles subissent commencent à se libérer ; à l'heure où cette libération est à la fois justifiée et menacée, en plusieurs endroits du monde, par l'élection de politiques qui ne voient pas de mal à faire publiquement des déclarations d'une misogynie plus que violente (https://www.franceinter.fr/monde/bolsonaro-le-trump-do-brasil); il est important que ces réalités ne soient pas ignorées, et de donner le plus de terrain possible aux revendications d'égalité et de respect qui sont la règle normale d'une démocratie.
Et surtout, il est important qu'on comprenne que de tels propos, et l'absence de réaction ou de modération responsable sur le plateau, ne peuvent pas avoir droit de cité dans un pays qui prétend donner l'égalité à l'homme et à la femme, et qui prétend lutter contre ce que beaucoup de femmes, mais des hommes aussi, subissent, parfois dans une atmosphère d'impunité totale.

Pour rappel, le viol a des conséquences psychiques dont la gravité est parfois insoupçonnable. Le viol peut tuer, le viol conjugal aussi.
https://www.vivamagazine.fr/les-tentatives-de-suicide-4-fois-plus-elevees-chez-les-victimes-de-viol-173250

Pour rappel aussi, la France est très loin d'être un modèle en la matière, et ceux qui montrent, dans leurs propos, au mieux, une méconnaissance de phénomènes pareils, au pire, une misogynie infâme, sont, qu'ils le veuillent ou non, responsables de cet état de fait.
https://www.francebleu.fr/infos/societe/la-france-fait-partie-des-pays-europeens-qui-enregistrent-le-plus-de-violences-a-l-encontre-des-1511518755

Pour rappel enfin, les voisins peuvent montrer l'exemple, et ce qu'il est NORMAL de faire dans des situations pareilles.
Au Royaume-Uni, des dérapages comparables sont sanctionnés par le renvoi :
https://www.bbc.com/news/uk-45064393
En Espagne, je n'ai pas même rencontré d'exemple d'un présentateur qui soit allé aussi loin. J'ai seulement trouvé des articles sur un présentateur de la CNN (Etats-Unis)... et sur C. Hanouna.
En Espagne, ce sont les programmes de télévision qui se battent contre les violences faites aux femmes ou contre l'homophobie. Pas mal pour une ancienne dictature.
https://shangay.com/2018/10/04/plumofobia-homofobia-juan-y-medio-canal-sur-video-polemica/

Le CSA a été saisi, certes (plus de 5000 fois) ; il est question d'une amende que devrait verser la production ; mais il est urgent :
1° de manifester de toutes les façons possibles que l'irresponsabilité du présentateur de TPMP est inacceptable
2° d'envoyer un signal fort auprès de ceux qui ne voient pas le problème, ou qui s'interrogent, sans trancher encore, sur l'impact et la gravité d'une attitude pareille
3° et donc, de demander le RENVOI du présentateur incriminé.

Parce que dans un pays démocratique, où la femme est l'égale de l'homme, où l'homophobie est un crime, où la population ne PEUT PAS les tolérer, un présentateur comme C. Hanouna n'a PAS LE DROIT de se montrer aussi irresponsable.

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !